Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les finalistes du Gala Le Manufacturier

durée 10h22
8 avril 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec (MMCQ) ont dévoilé les entreprises en nomination pour la troisième présentation du Gala Le Manufacturier.

Le Gala souligne l’excellence des pratiques des entreprises manufacturières actives sur le territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec dans neuf catégories. Il met aussi en valeur l’apport exceptionnel de l’une d’entre elles à l’économie de la région avec le prix spécial « Le Bâtisseur ».

Le comité organisateur du gala est ravi de la participation de plusieurs entreprises de la région. « Je suis très heureux du haut taux d’engagement pour cette troisième édition du Gala le Manufacturier. Après avoir été contraint d’annuler le dernier événement, c’est très beau de voir tous les bons coups que font les manufacturiers de la région. Nous avons une belle représentativité des entreprises sur le territoire », mentionne Cyrille Morvan, président du comité organisateur du Gala Le Manufacturier.

Les 10 grands lauréats de cette troisième édition seront dévoilés le 27 avril lors de la soirée du Gala Le Manufacturier, présenté par Desjardins Entreprises.

L’événement se tiendra au Centre d’événements et de congrès interactifs (CECI) de Trois-Rivières, sous la présidence d’honneur de Mme Chantal Soucy, présidente déléguée des entreprises Soucy, dont le siège social est situé à Drummondville.

« Vouloir assurer la pérennité des entreprises manufacturières en région, c’est un objectif stratégique pour le futur du Québec, mais intégrer les femmes dans les équipes de gestion dans les entreprises manufacturières, c’est de s’offrir un levier significatif pour concrétiser notre vision à long terme. Je suis très heureuse de m’associer à cette belle soirée de reconnaissance et de valoriser le travail des entreprises manufacturières », mentionne Mme Soucy.

Le jury a eu à analyser plusieurs dossiers de candidatures. Il a retenu les candidatures des entreprises suivantes :

Développement durable : NGA Construction (Drummondville) ; Soprema (Drummondville) ; Viande Lafrance (Shawinigan)

Employeur de choix : Excelpro (Trois-Rivières) ; Infinition (Trois-Rivières) ; Natpro (Saint-Stanislas-de-Champlain)

Innovation de produits : Humask (Louiseville) ; PTI Solutions (Trois-Rivières) ; Solucan (Trois-Rivières)

Innovation organisationnelle : Bois Laurentides (Saint-Célestin) ; Pro-Innov (Plessisville) ; Pro-Tech Marine (Saint-Tite)

Investissement régional : Groupe Frontenac (Trois-Rivières) ; Shawinigan Aluminium (Shawinigan)

Jeune entrepreneur : Dave St-Amant, Pro-Tech Marine (Saint-Tite) ; Vincent Veilleux, Corro-Protec (Princeville) ; Dave Lemire, Soudure DR Lemire (Saint-Léonard d’Aston)

Nouvelle entreprise : Humask (Louiseville) ; LM Mécano-Soudée (Trois-Rivières)

Rayonnement international : AGT Robotics (Trois-Rivières) ; CVTech-IBC (Drummondville)

Santé et sécurité au travail : Shawinigan Aluminium (Shawinigan) ; Bateaux Princecraft (Princeville) ; Fonderie Lemoltech (Princeville)

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...

2 août 2022

L’attrait pour les substituts de viande dépend de son emballage, selon une étude

Est−on plus enclin à goûter à des produits végétariens si ceux−ci sont appelés différemment? Une étude de Concordia indique que oui. La présentation du produit peut faire toute la différence quand on souhaite percer chez les consommateurs qui mangent aussi de la viande, selon les données recueillies. En effet, les participants sondés à qui on ...