Publicité
14 août 2013 - 09:54 | Mis à jour : 10:21

Une nouvelle microbrasserie à Trois-Rivières

Par Claudia Berthiaume

TROIS-RIVIÈRES - 

Une deuxième microbrasserie s’amène dans le paysage trifluvien. La coopérative de travail Le temps d’une pinte occupera les locaux de la maison de café le Torréfacteur.

Les locaux du 1465, Notre-Dame centre seront complètement transformés d’ici la fin de l’année 2013. Amateurs de cafés, ne vous inquiétez pas, la torréfaction demeurera un pan fondamental de la nouvelle entreprise. «On veut continuer à torréfier et à servir du café. La torréfaction est un métier artisanal au même titre que le brassage. Et c’est une formule qui a fait ses preuves», explique Alex Dorval, l’un des quatre copropriétaires.

Une cuisine complète sera ajoutée au premier étage du bâtiment, dans le but de transformer l’endroit en pub. C’est Laurent Laganière, qui est actuellement sous-chef au Poivre Noir et l’un des associés de ce nouveau projet, qui s’occupera de la partie restauration.

Au second plancher, un espace-bar sera aménagé et les équipements nécessaires au brassage de la bière seront installés.

Le troisième étage, où se trouvent présentement des bureaux, pourrait devenir un salon corporatif privé. La terrasse arrière sera conservée.

Créneau

Le temps d’une pinte proposera des bières artisanales de spécialité, telles que des India Pale Ale et des Imperial Stout. «Nos produits seront ce qu’on appelle des hybrides de style traditionnel qui sortent de la simple appellation par la couleur», indique M. Dorval.

Prendre une bière dans cette nouvelle coopérative sera une expérience en soi, selon le copropriétaire. «Il y a beaucoup de subtilités dans la bière, autant que dans le vin. Les différences qu’on voit dans les cépages, on les retrouve aussi avec les céréales. On veut présenter nos produits de façon à ce que les gens apprécient leur dégustation», mentionne le jeune entrepreneur.

Des germes en Inde

C’est à son retour de l’Inde, à l’été 2011, qu’Alex Dorval a eu l’idée de fonder sa propre microbrasserie. «Il n’y avait presque pas de bière là-bas ou elle n’était pas très bonne. J’avais très soif en revenant», avoue-t-il, avec un sourire en coin.

Il fait la connaissance de Gustavo Ubaldo Nevares par le biais d’un cercle de brasseurs amateurs. Ce dernier est un œnologue de formation, originaire de l’Argentine, qui a déjà collaboré avec le Siboire, à Sherbrooke.

Alors qu’il prend un cours de démarrage d’entreprise au Cégep de Trois-Rivières, Alex Dorval rencontre son quatrième associé, le professeur Alain Rivard.

Avec le support de la Coopérative de développement régional de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Le temps d’une pinte voit le jour à l’été 2012.

Mais c’est l’achat de la bâtisse où prend place le Torréfacteur, la semaine dernière, qui fait en sorte que le projet de microbrasserie prendra bientôt son envol. «Avec l’acquisition de cet endroit, qui se distingue des autres commerces du centre-ville et qui a une clientèle fidèle qui s’intéresse déjà aux produits régionaux, on va mettre notre savoir-faire local en valeur», soutient M. Dorval.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.