Publicité

14 janvier 2022 - 11:30

Pour une durée indéterminée

Un avis d’ébullition de l’eau en vigueur dans le secteur de La Croche

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

En raison d'une fuite d'eau sur le réseau d'aqueduc municipal sur la rue Principale dans le village de La Croche, la Ville de La Tuque avise les résidents de ce secteur qu’ils doivent faire bouillir l'eau du robinet pendant au moins une minute avant de la consommer par mesure préventive dès maintenant et pour les prochains jours, jusqu'à avis contraire.

Cet avis ne concerne pas les résidences alimentées par un puits.

Si vous habitez le village de La Croche, vous devez faire bouillir l'eau du robinet pendant au moins 1 minute avant de la consommer pour les usages suivants :

• Boire de l'eau du robinet.

• Se brosser les dents.

• Faire à manger sans cuisson.

• Faire des glaçons.

• Donner de l'eau à vos animaux de compagnie.

Prenez note que les systèmes de filtration d'eau, comme ceux de type Brita, ne sont pas suffisants.

Il n'est pas nécessaire de faire bouillir l'eau pour les usages suivants:

• Prendre son bain ou sa douche (attention de ne pas avaler de l'eau).

• Laver la vaisselle.

• Laver les vêtements.

• Faire à manger avec cuisson.

• Se laver les mains avec du savon.

Les gens qui habitent la rue Principale auront une coupure d'eau ce vendredi 14 janvier pendant la journée pour permettre la réalisation des travaux. Les gens qui habitent les autres rues du village de La Croche ne devraient pas manquer d'eau pendant la journée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.