Publicité

23 novembre 2021 - 08:31

Le port du couvre-visage est exigé en tout temps

Le Réseau aquatique Drummondville rappelle les modifications aux mesures sanitaires

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Réseau aquatique Drummondville rappelle qu’il y a eu des modifications importantes concernant les mesures sanitaires et le passeport vaccinal dans les établissements sportifs.

La distanciation n’est plus de mise et la limite de capacité maximale est tombée dans la mesure où il est toutefois obligatoire de respecter le port du couvre-visage en tout temps et la validation des passeports vaccinaux de toute personne de 13 ans et plus.

Au Réseau aquatique Drummondville, ça implique maintenant que les spectateurs et accompagnateurs accédant à l’Aqua complexe ou à la piscine du Centre, devront présenter à l’accueil leur passeport vaccinal valide et une pièce d’identité à chaque visite.

Rappelons que les participants aux activités aquatiques âgés de 13 ans et plus ont déjà fait valider leur passeport et qu’il ne sera pas nécessaire de le présenter à chaque visite.

Le couvre-visage est toutefois obligatoire en tout temps, même dans les estrades. Il pourra seulement être retiré pour boire, manger et lors de la pratique d’activité dans l’eau.

Fermer des estrades

Le Réseau aquatique se réserve également le droit de fermer occasionnellement les estrades.

Les parents-non participants qui accompagnaient les enfants dans les vestiaires avant cette mesure devront faire valider leur passeport vaccinal. Si cette nouvelle mesure ne correspond pas à leurs exigences, ils peuvent demander un formulaire de demande de remboursement auprès des préposées expérience clientèle.

Le Réseau aquatique Drummondville s’engage à rembourser, au prorata des cours manqués, les inscriptions des enfants concernées par cette nouvelle mesure.

Le Réseau aquatique Drummondville se dit soucieux de la qualité des services offerts et comprend que ces nouvelles mesures ont des impacts. Il invite sa clientèle à faire preuve de belle collaboration et de compréhension.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.