Publicité

22 novembre 2021 - 14:00

Il sera dans le secteur « Les Boisés du patrimoine »

137 000$ pour la création d’un parc à Saint-Boniface

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Saint-Boniface a décidé d’investir pour la création d’un parc dans le secteur « Les Boisés du patrimoine ».

La municipalité souligne que l’offre de service en loisir passe très souvent par l’aménagement des parcs pour en faire des lieux invitants et propices à toutes sortes d’activités, libres ou dirigées.

Le quartier « Les Boisés du patrimoine» est en développement et comprend de nombreuses résidences. D’autres phases de développement sont à l’étude dans ce secteur.

Initialement, un terrain avait été cédé par les promoteurs afin de réaliser ce projet.

L’ensemble du projet est évalué à un montant de 137 000$ et subventionné à une hauteur d’approximativement 40 %.

L’achat des modules de jeux est subventionné par la MRC de Maskinongé dans le cadre du programme de la politique de soutien aux projets structurant pour l’amélioration des milieux de vie. La Caisse Desjardins de Saint-Boniface a contribué à une hauteur de 15 000$ pour la réalisation du projet ainsi que le député de Berthier-Maskinongé, Yves Perron, a également contribué.

Le parc de ce secteur, situé en bordure de la rue Lise, sera réalisé en plusieurs phases.

En plus du module de jeu pour les 5 à 12 ans, il comprendra des balançoires, un petit sentier, du mobilier urbain et une aire de pique-nique.

Selon les fournisseurs des modules de jeux, la réalisation du parc débutera au printemps 2022 et il devrait être prêt en juillet 2022.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.