Publicité

20 septembre 2021 - 08:29

Le nouveau directeur de la police de Trois-Rivières, Maxime Gagnon, a notamment été assermenté

14 nouveaux membres joignent la Légion royale canadienne de Trois-Rivières

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Grande première depuis longtemps, la Légion royale canadienne – Filiale 35 de Trois-Rivières a tenu samedi sa première assemblée générale depuis le début de la pandémie.

Le rendez-vous était donné à bord du NCSM Radisson et 62 Légionnaires, femmes et hommes, avaient répondu présents et se sont regroupés en respectant les mesures sanitaires.

Avant de pouvoir discuter ensemble et de partager les souvenirs vécus de cette pandémie autour d’un lunch, le président, Stéphane Vincent a présidé l’assermentation de quatorze membres provenant des transferts d’autres filiales comme Ottawa ou La Tuque, mais aussi des nouveaux venus.

Parmi ceux-ci d’anciens militaires, mais aussi le nouveau directeur de la police de Trois-Rivières, Maxime Gagnon. Le policier a été parrainé par Claude Beaulieu, le responsable du matériel de la Filiale 35.

Avant de clore l’assemblée, Pierre Samson, le 1er vice-président, a procédé à la remise des épinglettes d’ancienneté, allant de cinq à trente ans au sein de la LRC 35, mais aussi à la décoration de quelques Légionnaires dans leur fonction au sein de la filiale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.