Publicité

13 septembre 2021 - 08:34

Elle permettra de mieux le secteur Cap-de-la-Madeleine

La STTR lance la nouvelle ligne 17

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) va déployer une nouvelle ligne sur son réseau de transport à partir du 20 septembre.

Ce nouveau circuit reliera les terminus Fusey et les Galeries du Cap. Il empruntera le boulevard Thibeau, ainsi que les rues Pie XII, des Ormeaux et Barkoff.

Ce nouveau trajet était fortement demandé par les usagers et il permettra de mieux desservir les citoyens du secteur Cap-de-la-Madeleine en offrant un itinéraire plus rapide sur l’axe nord-sud du boulevard Thibeau.

Pour le moment, le déploiement de la ligne 17 demeure un projet pilote et le circuit sera en vigueur selon l’horaire de jour, du lundi au vendredi. Toutefois, la STTR n’exclut pas la possibilité de prolonger l’horaire de la ligne 17 si l’achalandage le justifie.

Pour l’instant, les usagers désirant connaître l’horaire de la ligne 17 sont invités à consulter le site Web de la STTR ou à planifier leur trajet à l’aide de Google Maps ou de l’application Transit. Les feuillets horaires seront imprimés sous peu et rendus disponibles dans les autobus, ainsi que dans les dépositaires officiels de la STTR.

Il est également possible d’appeler au service à la clientèle, pendant les heures d’ouverture, pour obtenir l’information.

« La ligne 17 répond clairement à un besoin exprimé par les usagers. Elle permettra de sauver beaucoup de temps et d’améliorer la fluidité du parcours des personnes désirant fréquenter les commerces situés sur le boulevard Thibeau. Ce nouveau circuit bonifie notre réseau et démontre notre volonté d’offrir la meilleure expérience possible aux usagers », affirme Charles-Hugo Normand, directeur des communications et des partenariats à la STTR.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.