Publicité

3 septembre 2021 - 14:00 | Mis à jour : 14:03

COVID-19

Passeport vaccinal : Nicolet clarifie les endroits où il est nécessaire

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Avec le passeport vaccinal maintenant en vigueur qui sera graduellement obligatoire d'ici la mi-septembre, mais demandé quand même depuis lundi matin, la Ville de Nicolet tient à préciser les endroits où celui-ci est requis.

-Centre sportif de l'école nationale de police du Québec :

Accès à la salle d'entraînement, au gymnase ou à la piscine (partout). Nécessaire pour tout sportif à l'intérieur

-Aréna Pierre-Provencher :

Nécessaire pour les joueurs de plus de 13 ans, non requis pour les spectateurs

-Terrains sportifs :

Passeport vaccinal exigé pour le joueur ou le participant à une pratique sportive encadrée à l'extérieur (ex. : soccer, baseball)

Soulignons que la population n'a pas besoin de son passeport vaccinal pour accéder à l'hôtel de ville, aux séances publiques et pour se rendre à la bibliothèque municipale H.-N.-Biron.

D'ailleurs, bien que le passeport vaccinal ne soit pas nécessaire à cette dernière, la bibliothèque informe les citoyens qu'elle peut imprimer le code QR pour les Nicolétaines et Nicolétains n'étant pas pourvu d'une imprimante.

Enfin, la Ville informe ses organismes sportifs, culturels et communautaires qu'ils n'ont pas à contrôler le passeport vaccinal dans leurs bureaux et salles administratives.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.