Publicité

3 septembre 2021 - 07:00

Il a été transmis au MELCC

Une eau potable d’excellente qualité à Shawinigan selon un nouveau bilan

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan informe les citoyens que le bilan annuel de la qualité de l’eau potable produite par la Station de traitement d’eau potable du Lac-à-la-Pêche a été transmis au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Il est disponible pour consultation sur le site web de la Ville en cliquant ici.

« Ce bilan est un résumé des analyses sur l’eau distribuée au citoyen qui ont été faites et transmises tout au long de l’année 2020 au MELCC », indique le maire de Shawinigan, Michel Angers.

« Tous nos paramètres sont conformes et même plus : nous avons une nette amélioration du niveau des THM en réseau depuis la réalisation du projet de mise aux normes d’eau potable. Comme on l’a déjà dit, l’eau produite par la Station de traitement d’eau du Lac-à-la-Pêche est d’une excellente qualité. »

Conformément à la réglementation en vigueur, toutes les analyses d’eau potable effectuées périodiquement sur le réseau sont envoyées dans un laboratoire accrédité.

Les fréquences d’échantillonnage, dictées par le MELCC, sont rigoureusement respectées et advenant le cas d’un résultat non conforme, le Ministère est avisé.

Il est à noter que la Ville de Shawinigan ne présente aucune non-conformité dans le bilan 2020 de qualité d’eau potable produite par la Station de traitement d’eau potable du Lac-à-la-Pêche.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.