Publicité

31 août 2021 - 09:30

68,7 % de la population est désormais adéquatement vacciné

Plus de 59 000 doses de vaccin administrées depuis l’annonce du passeport vaccinal

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

En Mauricie et au Centre-du-Québec, 59 707 personnes se sont fait vacciner depuis l’annonce de l’implantation du passeport vaccinal le 5 août dernier.

Parmi celles-ci, 23 % en étaient à leur première dose et 77 % ont complété leur vaccination avec une seconde dose.

À la veille de la mise en application du passeport vaccinal au Québec, 76 % de la population régionale a reçu une première dose de vaccin et 68,7 % de la population est adéquatement vacciné.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) rappelle qu’un intervalle de 4 semaines doit être respecté entre les deux doses de vaccin et que sept jours sont nécessaires après la seconde dose pour être adéquatement vacciné.

Avec la fin des vacances et le retour en classe, des équipes sont présentes dans plusieurs milieux pour offrir de nombreuses possibilités de vaccination.

• Huit sites de vaccination

Les sites de vaccination de Trois-Rivières, Shawinigan, Nicolet, Louiseville, Saint-Tite (fermeture le 3 septembre), Victoriaville, Drummondville et La Tuque offrent la vaccination, en formule sans rendez-vous et avec rendez-vous, en tout temps pendant les heures d’ouverture.

La clinique mobile, mise en place avec les partenaires, la Société Kruger et l’UQTR, sera de passage à Drummondville et Trois-Rivières cette semaine.

Au cours des prochains jours, les brigades visiteront sept municipalités et vingt milieux scolaires pour favoriser la vaccination des jeunes et leur famille.

Preuve vaccinale 

Le passeport vaccinal sera appliqué à partir du 1er septembre au Québec. Le passeport vaccinal permettra aux personnes adéquatement protégées ou qui ont une contre-indication clinique à la vaccination contre la COVID-19 de 13 ans ou plus d’accéder à certains lieux et de pratiquer certaines activités non essentielles où le risque de transmission entre personne est élevé.

Lorsque vous vous présenterez à un lieu où le passeport vaccinal est demandé, vous devrez fournir votre preuve de vaccination contre la COVID-19 contenant un code QR qui affiche votre niveau de protection.

Cette preuve peut être présentée de trois façons :

• Sous un format papier : téléchargez votre preuve de vaccination (code QR) reçue par courriel. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez la télécharger en utilisant le portail libre-service. Ensuite, imprimez la preuve vaccinale (attention de ne pas plier le code QR qui se trouve sur la preuve pour une utilisation adéquate).

• Sous un format PDF sur votre appareil mobile : vous pouvez utiliser le code QR reçu par courriel ou texto après votre dose de vaccin la plus récente en format PDF. Si vous n’avez pas reçu votre code QR, téléchargez-le sur votre appareil mobile à partir du portail libre-service. Vous n’aurez qu’à présenter votre preuve à partir de l’écran de votre appareil.

• À partir de l’application VaxiCode : l’application VaxiCode est disponible pour téléchargement depuis le 25 août sur App Store (iPhone) et depuis hier sur Google Play (Android). Cette application sert à conserver votre preuve vaccinale de manière électronique. Pour savoir comment faire, visitez la section « passeport vaccinal » sur le site Web du CIUSSS MCQ.

Fermeture du site de vaccination de Saint-Tite

Le site de vaccination de Saint-Tite fermera ses portes le 3 septembre.

Les personnes ayant un rendez-vous pour leur deuxième dose au-delà de ces dates seront contactées afin de devancer leur rendez-vous en fonction du respect de l’intervalle minimal de quatre semaines entre les deux doses.

Les personnes pour qui l’intervalle ne pourra être respecté pourront obtenir leur rendez-vous de deuxième dose dans une autre clinique de leur choix ou profiter du passage des cliniques mobiles de vaccination.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.