Publicité

12 août 2021 - 18:00

Déménagement de la CDD de Trois-Rivières 

Changements à prévoir pour la clinique de dépistage de Trois-Rivières et les cliniques de vaccination de la région

Par Catherine Deveault

Au cours des prochaines semaines, les installations sportives municipales, actuellement occupées par la clinique désignée de dépistage (CDD) de Trois-Rivières et les cliniques de vaccination de la région, se réattribueront leur mission première. Effectivement, le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec libérera graduellement les lieux afin de permettre la reprise des activités sportives.

Dans un premier temps, la CDD de Trois-Rivières, située à l’aréna Jérôme-Cotnoir depuis le 10 mars dernier, sera relocalisée dès la semaine prochaine au 4101, boulevard Gene-H.-Kruger, près du boulevard des Récollets. Pour ce faire, la CDD fermera temporairement ses portes le mardi 17 août, à 12 h, et ouvrira le lendemain 18 août, dès 12 h.

La capacité de dépistage sera accentuée le 17 août, en matinée, et le 18 août, en après-midi, pour répondre au besoin de la population. Il est à noter que les tests rapides seront toujours accessibles, selon l’évaluation des professionnels sur place. 

Déménagement de la clinique de vaccination de Shawinigan 

Au cours de la semaine du 22 août prochain, la clinique de vaccination de Shawinigan changera aussi de lieu. Le samedi 21 août sera la dernière journée de vaccination offerte à l’aréna Gilles-Bourassa, dans le secteur Shawinigan-Sud. La clinique se déplacera ensuite dans le bâtiment voisin, à la salle communautaire Théodoric-Lagacé, situé au 1605, 117e rue, à Shawinigan. La vaccination y sera accessible à partir du mercredi 25 août, à 8 h. 

Libération des arénas de Saint-Tite et de Louiseville 

Considérant l’évolution de la vaccination et les besoins qui seront en diminution, les cliniques de vaccination de Saint-Tite et de Louiseville ne seront pas relocalisées lorsque le CIUSSS MCQ libérera les installations sportives, le 10 septembre à Saint-Tite et le 30 septembre du côté de Louiseville. Le démantèlement de ces sites de vaccination commencera respectivement les 7 et 27 septembre prochain.  

Les personnes ayant un rendez-vous pour leur deuxième dose au-delà de ces dates seront contactées afin de devancer leur rendez-vous, si applicable, en fonction du respect de l’intervalle minimal de 4 semaines entre les deux doses. Les personnes pour qui l’intervalle ne pourra être respecté pourront obtenir leur rendez-vous de deuxième dose dans une autre clinique de leur choix ou profiter du passage des cliniques mobiles de vaccination qui continueront d’être en opération. 

Réévaluation de la capacité de nos cliniques de vaccination 

En terminant, les autres cliniques de vaccination de la région, soit La Tuque, Trois-Rivières, Nicolet, Drummondville et Victoriaville, demeureront quant à elles aux mêmes endroits qu’actuellement. Toutefois, le CIUSSS MCQ s’assurera d’ajuster les capacités de l’ensemble de ces sites de vaccination pour répondre aux besoins, qui seront sans doute de moins en moins grands, étant donné que la vaccination de la population évolue bien. 

D’ailleurs, les activités sportives qui avaient cessé au Complexe Sani Marc de Victoriaville, en raison de l’occupation de l’espace pour la vaccination, pourront ainsi progressivement reprendre au début du mois de septembre. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.