Publicité

7 juin 2021 - 14:00

Bilan des travaux à la station de pompage Drew

Un déversement limité à 68 396 m³ grâce à la participation des citoyens

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan tient à remercier les citoyens des secteurs Shawinigan et Saint-Gérard-des-Laurentides pour leur collaboration à réduire leurs rejets d’eau lors des deux phases des travaux à la station de pompage Drew, en mai dernier.

Ces efforts ont permis de limiter la surverse totale à 68 396 m³ d’eaux usées, une quantité 21,5 % inférieure à ce qui était estimé initialement.

Lors de la première phase (du 10 au 13 mai), la participation des citoyens a permis une économie de 30 % par rapport au volume estimé, tandis qu’à la deuxième phase (25 au 28 mai), l’économie a été d’environ 12,5 %.

« La participation des citoyens a probablement été aussi bonne à la fin mai qu’au début mai, même si ça ne transparaît pas dans nos données. Cela s’explique par le fait qu’il y a eu une période de forte pluie entre le 25 et le 28 mai et cette quantité d’eau supplémentaire a fait gonfler le volume d’eau rejeté », fait savoir la directrice du Service de l’ingénierie, Sophie Lethiecq-Boisvert.

« Donc globalement, nous sommes très satisfaits de la participation des citoyens pour limiter les impacts environnementaux. Leur participation a fait une différence ! »

Les travaux

Rappelons que ces travaux planifiés ont été réalisés afin de changer les quatre pompes de la station de pompage Drew puisqu’elles avaient atteint la fin de leur vie utile.

La direction régionale du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et Environnement Canada étaient informés des travaux.

Le MELCC a également fait une visite du chantier lors de la première phase.

Finalement, lors des travaux, la Ville a mis en place plusieurs mesures de mitigation afin de limiter les impacts environnementaux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.