Publicité

22 mai 2021 - 09:52 | Mis à jour : 23 mai 2021 - 11:22

La SQ demande notamment de respecter les mesures en vigueur concernant les déplacements entre les régions

Une présence policière accrue durant ce long congé

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Alors que débute le long congé de la fête des Patriotes, la Sûreté du Québec rappelle aux usagers du réseau routier de redoubler de prudence lors de leurs déplacements.

Il est possible qu’il y ait un plus grand achalandage sur les routes de certaines régions du Québec.

Les policières et les policiers de la Sûreté du Québec seront donc aux aguets et sensibiliseront les usagers du réseau routier à l’importance d’adopter une conduite sécuritaire lors de leurs déplacements, tout en respectant les autres usagers et les limites de vitesse.

D’ailleurs, plusieurs opérations de sécurité routière se dérouleront sur l’ensemble du territoire québécois.

Assurez-vous également de respecter les mesures en vigueur concernant les déplacements entre les régions et les villes de niveaux d’alerte différents.

Les interventions prévues cibleront les comportements à risque ou les actions qui contribuent aux collisions soit : la vitesse, le non-port de la ceinture de sécurité, l’utilisation du téléphone cellulaire au volant et la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues ou une combinaison des deux.

Ces comportements téméraires figurent parmi les principales causes de collisions mortelles ou avec blessés graves.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.