Publicité

26 avril 2021 - 16:00

Ses activités et services ont évolué au fil des ans

La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie devient Énercycle

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie se nomme dorénavant Énercycle, un nom court et fidèle à la réalité des activités de l’organisation.

« Par notre mission et notre vision, nous sommes déjà portés par l’idée même de « cycle ». Nous récupérons les matières qui nous sont confiées et prolongeons leur durée de vie. Mais nous déployons aussi leur plein potentiel, par exemple, en les transformant en source d’énergie ou matière fertilisante », souligne le président du conseil d’administration de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie, maintenant Énercycle, Michel Angers.

Les activités et services d’Énercycle ont évolué au fil des ans.

« Nous portons actuellement des projets majeurs dans notre région, comme la transformation des biogaz en énergie renouvelable et bientôt le déploiement de la collecte et du traitement des matières compostables tant attendu par la population », ajoute M. Angers.

« Nous sommes une équipe soudée et engagée comptant une centaine d’employés. Notre secteur d’activités et les enjeux qui s’y rattachent sont des plus importants pour la planète. Énercycle reflète vraiment ce que nous accomplissons », renchérit Paul Labranche, vice-président d’Énercycle. Gestion. Récupération. Transformation. Trois mots significatifs au cœur des actions quotidiennes d’Énercycle.

Lorsqu’on prononce « Énercycle », on entend le mot « recycle ». Le terme « ÉNER » quant à lui désigne « énergie ». Son alliance avec le mot « cycle » rappelle la force et l’ampleur des responsabilités et des ambitions de l’organisation.

Un nouveau site internet est maintenant en fonction, également à l’image de l’organisme. Pour le consulter, rendez-vous au enercycle.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.