Publicité

7 janvier 2021 - 13:32

Selon le Registre de vaccination, près de 1,5 million de doses ont été administrées

La campagne de vaccination contre l'influenza prendra fin ce vendredi

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) vient d’annoncer qu'à la suite d'une recommandation du Comité sur l'immunisation du Québec, la campagne de vaccination contre l'influenza prendra fin ce vendredi 8 janvier.

Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, plusieurs mesures mises en place afin de limiter les contacts entre les personnes, telles que la distanciation physique, le port du masque et le lavage des mains, ont également contribué à réduire la transmission d'autres virus respiratoires.

Les experts remarquent que la propagation de l'influenza a grandement diminué et que l'indice d'activité grippale est presque nul depuis avril dernier, tant au Québec que dans le reste du Canada.

À la suite de l'analyse épidémiologique de l'influenza, le Comité sur l'immunisation du Québec a donc recommandé de ne pas poursuivre la campagne de vaccination plus longtemps. La demande de vaccination contre l'influenza a beaucoup diminué, comme c'est habituellement le cas à cette période de l'année.

Selon le Registre de vaccination, près de 1,5 million de doses ont été administrées depuis le début de la campagne de vaccination contre l'influenza.

Malgré la fin de la campagne de vaccination, les personnes à risque qui souhaiteraient obtenir le vaccin pourront toujours le faire. Des doses demeureront disponibles dans les différents établissements du réseau de la santé et des services sociaux du Québec.

Mentionnons que la campagne de vaccination, qui s'est amorcée le 1er novembre dernier, s'est très bien déroulée considérant le contexte actuel particulier et les différentes contraintes imposées par les normes de distanciation physique. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.