Publicité

30 décembre 2020 - 11:23

Excès de vitesse, conduite agressive et utilisation du cellulaire au volant sont une fois de plus montrés du doigt

La conduite dangereuse toujours en hausse, selon un sondage de la CAA

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Une majorité de Canadiens (56 %) affirme que les comportements dangereux se multiplient sur la route depuis le mois de septembre.

Excès de vitesse, conduite agressive et utilisation du cellulaire au volant sont une fois de plus montrés du doigt selon le plus récent sondage de l’Association canadienne des automobilistes (CAA).

Des résultats très similaires inquiétaient déjà en juillet dernier, alors qu’une hausse des comportements dangereux sur les routes en pleine pandémie avait été relevée par les automobilistes.

Malheureusement, le constat à la hausse est une fois de plus sans appel pour les excès de vitesse (35 %), la conduite agressive (32 %) et l’utilisation du cellulaire au volant (30 %).

« On remarque un faux sentiment de sécurité chez les conducteurs ces temps-ci. Avec moins de véhicules sur les routes en raison de la pandémie, certains automobilistes pensent qu’ils peuvent conduire de façon plus téméraire, affirme Ian Jack, vice-président aux affaires publiques de la CAA. Pourtant, le risque est toujours aussi présent, que ce soit pour nous ou pour les autres usagers de la route. »

Quelques conseils de prudence

Dans son dernier éditorial, CAA-Québec rappelait que conduire moins pouvait rapidement faire perdre certains acquis et réflexes chez les conducteurs. Bien que la prudence soit toujours de mise, les résultats de ce sondage et les conditions hivernales rappellent qu’il faut veiller à la sécurité routière en tout temps.

« Avec l’hiver qui s’installe et dans un contexte où tant d’automobilistes conduisent moins fréquemment, il est plus que jamais essentiel de redoubler de prudence et d’adapter sa conduite aux conditions hivernales souvent imprévisibles, souligne Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec. »

Bien que les déplacements non essentiels ne soient pas suggérés présentement, voici quelques conseils si vous devez prendre la route dans les prochains jours :

1. Prenez le temps qu’il faut pour vous rendre à destination. Les conducteurs pressés sont plus enclins à la prise de risques et de possibles fâcheuses conséquences pour eux, mais aussi pour les autres.

2. Programmez votre GPS et votre liste de lecture musicale avant de partir. Rien de mieux que de prévenir les distractions au volant en les réglant avant le départ. Si vous avez un passager, laissez-le jouer au DJ et faites-en votre « texteur désigné ».

3. Attention aux piétons et aux cyclistes. Avec une visibilité parfois réduite, établissez un contact visuel avec les piétons et surveillez vos angles morts pour les cyclistes.

4. Non aux « igloos mobiles »! Avant de partir, retirez toute la neige et la glace de vos fenêtres, miroirs et phares. C’est d’abord pour prévenir le danger, mais aussi pour vous éviter une amende salée.

5. Ne soyez pas un véhicule fantôme et allumez vos feux et phares. De cette façon, non seulement vous éclairerez votre chemin convenablement, mais vous vous assurerez d’être vu par les autres usagers de la route. Attention, ce n’est pas parce que le tableau de bord est allumé que vos lumières le sont. Vérifiez que le commutateur est en mode automatique ou pleins phares.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.