Publicité

10 décembre 2020 - 08:30

Le projet a un objectif de former 50 Autochtones, dont ceux d’Opitciwan, pour les cinq prochaines années

Des travailleurs forestiers Atikamekws formés sur simulateur et dans leur communauté

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Secrétariat aux affaires autochtones a consenti hier à soutenir le projet « Coopérative de Travail Inter-Nations Opitciwan », par l’entremise du Fonds d’initiatives autochtones III, volet Développement économique.

Il a accordé un financement de 65 000 $ au projet initié par Jean-Paul Awashish, président de la coopérative.

Le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, ainsi que la députée de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, se sont réjouis du fait que le projet sera un moteur de développement économique pour les communautés Atikamekw de la Mauricie.

Il permettra de former des travailleurs à la suite de l’acquisition de nouvelle machinerie forestière.

Ce projet de formation, adapté au milieu autochtone et soutenu par un apprentissage sur simulateur Ponsse Finlande (le premier au Canada), a un objectif de former 50 Autochtones de la Nation Atikamekw, dont ceux d’Opitciwan (promoteur coopératif), pour les cinq prochaines années pour 10 candidats par année.

L’appui du Secrétariat aux affaires autochtones (SAA) a pour but de mettre en route le LAN (Laboratoire Atikamekw Nehirowisiw) avec une première cohorte de sept candidats (pour une durée de six mois), à concevoir tous les contenus adaptés d'une formation professionnelle dédiée aux futurs opérateurs Atikamekw sur le territoire forestier (Notcimik) adjacent aux Communautés.

« Je suis très heureuse de cette nouvelle entente de financement qui bénéficiera certainement aux communautés Atikamekw de la Mauricie, indique Mme Tardif. Je suis heureuse de voir que de futurs travailleurs qualifiés pourront être formés sans quitter leur communauté. Je tiens également à remercier le Secrétariat aux affaires autochtones pour son précieux soutien. J’anticipe des retombées significatives pour les Atikamekw à travers ce projet et souhaite un grand succès à M. Jean-Paul Awashish dans la mise en place de cette belle initiative. »

« Cette subvention vient appuyer une équipe de professionnels forestiers au sein de la Coopérative de Travail Inter-Nations (CTIN) attitré par l'apprentissage alternance travail-études en mettant de l'avant la formule coopérative et l'entrepreneuriat collectif en milieu autochtone, termine Jean Paul Awashish, président de la Coopérative de Travail Inter-Nations Il s'agit donc d'emplois durables sur une base annuelle et bien rémunérés, offerts d’abord aux jeunes de la Nation Atikamekw. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.