Publicité

27 octobre 2020 - 10:30

Plusieurs foyers sont desservis à leur tour

L’accès à Internet haut débit amélioré en Mauricie grâce à de nouvelles ententes

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le député d’Orford et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets économie et Internet haute vitesse), Gilles Bélanger, dresse un bilan positif des projets d’accès à Internet haut débit en Mauricie.

Le réseau peut maintenant desservir 161 nouveaux foyers à Saint-Luc-de-Vincennes et 151 à Saint-Barnabé grâce à des ententes avec Cogeco Connexion et Sogetel.

Une boucle redondante a également été construite par Télébec pour offrir une protection aux services de télécommunication dans les communautés de Parent, de Clova et de Wemotaci.

Totalisant des investissements de près de 845 000 $, les trois projets bénéficient d’un financement du gouvernement du Québec et du gouvernement fédéral par l’entremise des programmes Québec branché et Brancher pour innover.

État de la situation

Lors de rencontres virtuelles avec les élus et les intervenants concernés par le dossier, le député a fait état de la situation hier.

« Nous nous sommes engagés à ce que tous les Québécois aient accès à Internet haut débit et nous sommes déterminés plus que jamais à atteindre notre objectif, affirme M. Bélanger. La pandémie est venue bouleverser les méthodes de travail et d’achat en ligne, et il est essentiel que tous puissent avoir accès à Internet haut débit. Les projets menés par nos partenaires ont permis d’améliorer la capacité et la fiabilité du réseau offert en Mauricie. »

« Nous travaillons sans relâche pour offrir un accès à Internet haut débit à l’ensemble des Québécois, ajoute de son côté Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie. Prochainement, un appel de projets permettra de cibler les besoins des communautés rurales en la matière. Je crois en l’investissement dans les infrastructures numériques hors des grands centres, car il favorise l’énorme potentiel économique des régions comme la Mauricie. »

« Pour le gouvernement du Québec, il est primordial de garantir un accès efficace aux réseaux de communication en région éloignée, termine Marie-Louise Tardif, députée de Laviolette–Saint-Maurice et adjointe parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (volet forêts. Le projet de Télébec permet de renforcer, de sécuriser et de protéger les services de télécommunication existants, au bénéfice des communautés de Parent, de Wemotaci et de Clova. C’est toute la région qui en ressort gagnante. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.