Publicité

21 juillet 2020 - 11:45 | Mis à jour : 11:51

Dès cet été

Anne Boucher se joint à l'équipe de retour d'Ici Première

Par Salle des nouvelles

L’équipe radio d’après-midi accueille une nouvelle joueuse! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que Nancy Sabourin, directrice de Radio-Canada en Mauricie-Centre-du-Québec, annonce l’arrivée d’Anne Boucher comme chroniqueuse du lundi au vendredi sur ICI PREMIÈRE 96,5. 

Figure bien connue dans la région, Anne Boucher se joint à l’émission 360 PM pour le reste de la saison estivale et sera de la toute nouvelle équipe qui prendra les ondes à compter du 24 août. « Quel bonheur d'accueillir Anne dans notre équipe! Cette communicatrice chevronnée saura apporter du zeste à notre émission du retour à la maison » affirme Nancy Sabourin. 

À propos d’Anne Boucher
Détentrice d’un baccalauréat en science de la communication, Anne Boucher fait partie du paysage médiatique depuis 20 ans en tant qu’animatrice, journaliste et chroniqueuse à l’antenne de Radio-Canada, TVA et Bell média. Au cours des 6 dernières années elle a participé à l’ascension du FestiVoix de Trois-Rivières en tant que directrice des communications et de la programmation. Les auditeurs de la région pouvaient aussi l’entendre chaque semaine à Facteur matinal, avec sa chronique musicale. 

L’émission du retour renouvelée à compter de cet automne sera composée de Barbara Leroux à l’animation, de Pierre Marceau (nouvelles régionales), de Josée Bourassa (culture) et d’Anne Boucher (web, réseaux sociaux et chroniques). Dès le 24 août, les auditeurs de la région auront accès à 30 minutes supplémentaires de radio locale! Toute l’équipe sera en ondes de 15h à 18h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.