Publicité

14 mars 2020 - 16:00

PANDÉMIE Covid-19

Coronavirus: François Legault "exhorte" les Québécois à ne pas voyager à l'étranger

Par Inès Lombardo, Journaliste

Dans son point presse ce samedi 14 mars, le chef du gouvernement François Legault a répété aux Québécois pris d'envies de voyage dans le contexte de la pandémie actuel, que ce n'était pas une bonne idée de partir à l'étranger, quel que soit le pays.

Le Québec est aujourd'hui passé de 17 cas hier, vendredi 13 mars, à 21 aujourd'hui. Le premier ministre québécois a précisé que ces personnes infectées l'ont été aux États-Unis, en France, en Italie, en Iran, en République Dominicaine, en Inde ou sur des bateaux de croisière.

« C'est un peu partout dans le monde, a précisé le premier ministre. Peu de pays sont épargnés. J'exhorte les Québécois de ne pas visiter les pays étrangers. »

Pour les Québécois présentement en Europe, beaucoup font face à des difficultés pour rentrer. Un phénomène dû au fait qu'ils ont du mal à joindre les compagnies aériennes. Le premier ministre Legault a tenté de rassurer: « C'est certains que beaucoup de vols sont annulés. Mon conseil à ces personnes serait de tenter de trouver une place retour, dès que possible. Ils doivent revenir car il va y avoir de moins en moins de vols, où que ce soit dans le monde ». 

Réduire le nombre de visiteurs étrangers: demande réitérée au fédéral

L'autre enjeu a été posé sous forme de question par un journaliste : les actions déployées par le gouvernement fédéral au niveau des personnes revenant de voyage ne nuisent-elles pas aux efforts du Québec?

En effet, jeudi 12 mars, il a été demandé à tous les Québécois de retour récemment de s'isoler volontairement. Cette isolation est obligatoire pour les employés de l'État, notamment ceux qui travaillent dans le réseau de la santé, de l'éducation, des services de garde. Pour M. Legault, réduire le nombre de visiteurs étrangers, une décision qui appartient au fédéral, reste une mesure prioritaire pour endiguer le virus.

Il a ainsi commenté ce qu'il a qualifié hier "d'incohérence": « J'ai parlé hier à M. Trudeau et on en reparle aujourd'hui mais je continue à penser que c'est important de réduire le nombre de visiteurs.» Il a ajouté: « Les mesures annoncées hier [par le fédéral] n'ont rien de très concret », faisant ainsi référence à la réduction éventuelle du nombre d'aéroports. Le prochain enjeu sera donc de savoir quelles dispositions seront prises au niveau des touristes.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.