Publicité
13 février 2020 - 08:13

2 arrestations pour fraude par cartes bancaires

Par Salle des nouvelles

Les patrouilleurs de la police de Trois-Rivières ont procédé lundi soir à l’arrestation de deux individus en lien avec des fraudes.

Les policiers ont été dirigés au dépanneur Servi express situé sur la rue Barkoff, pour un individu qui avait tenté d’effectuer des achats par le biais d’une fraude avec une carte de crédit.

Voyant que son stratagème avait avorté, le suspect avait pris la fuite. Les informations obtenues par le propriétaire du commerce ont permis aux patrouilleurs de localiser rapidement le véhicule sur la rue Thibeau.

Ceux-ci ont procédé à l’arrestation de deux individus qui se trouvaient à bord. Ils furent conduits au Quartier général afin d’être rencontrés par les enquêteurs.

Un des suspects, un homme de 20 ans, est demeuré détenu et comparaîtra au Palais de justice de Trois-Rivières, sous des accusations de fraude et de bris de conditions. Celui-ci avait été remis en liberté le 9 janvier dernier par la Cour de l’Ontario, pour des dossiers similaires.

L’autre suspect impliqué fut libéré par voie de sommation à comparaître.

La vigilance du propriétaire du commerce, qui fut la cible de fraudeurs en 2019, aura permis de procéder rapidement à l’arrestation des criminels.

La Direction de la police de Trois-Rivières rappelle que toute personne voulant partager des renseignements, de façon confidentielle, peut le faire par le programme HALTE AU CRIME, en communiquant au numéro 819-691-2929 touche #7, ou directement sur le site internet du programme à l’adresse halteaucrime.v3r.net.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.