Publicité

2 juin 2021 - 09:15

Texte commandité

Comment gérer les sinistres en copropriété?

 

La gestion d’un sinistre en copropriété peut devenir une véritable source de maux de tête pour l’administrateur et le copropriétaire. L’un comme l’autre se pose de nombreuses questions: quelle est la démarche à suivre? Qui doit-on alerter? Quels sont les délais à respecter? Nous démêlons tout cela pour vous. 

Si vous êtes administrateur 

Avant tout, il faut rappeler qu’en tant que membre du conseil d’administration et gestionnaire, vous êtes uniquement responsables des sinistres qui touchent les parties communes.

Dès que vous êtes informé d’un incident, vous devez rapidement intervenir. Dans un premier temps, détectez la cause du sinistre, puis essayez de maîtriser la situation et de limiter les  dommages. Si vous faites face à un dégât des eaux, vous devez par exemple couper l'arrivée d’eau si vous n’arrivez pas à contenir la fuite à l'aide d’une serpillière et de plusieurs récipients. Prenez toutes les mesures nécessaires afin d’assurer la sécurité des occupants. 

La prochaine étape consiste à appeler des experts: un vitrier en cas de vitre cassée, un couvreur en cas d’infiltration d’eaux, un plombier pour les dégâts des eaux. Si cela est nécessaire, vous pouvez également contacter une entreprise de nettoyage après sinistre pour tout remettre en état. 

À ce stade, vous ne devez pas perdre votre temps à vous demander “qui va payer?”. Vous pouvez toujours vous servir du fond de prévoyance pour association de condo en attendant le remboursement des assureurs. 

Si vous êtes copropriétaire 

Si un sinistre survient dans votre logement, vous êtes tenu d’en informer les administrateurs. Même si ces derniers ne doivent pas intervenir, ils pourront superviser les travaux de réparation par la suite pour s’assurer qu’ils correspondent aux normes. 

Ensuite, vous devez essayer de maîtriser la situation en trouvant d’abord la source du problème et en limitant les dégâts. Rappelez-vous que si vous tardez, les dommages peuvent toucher d’autres copropriétés. 

Une fois que la situation est maîtrisée, faites une déclaration écrite auprès de votre assureur le plus tôt possible. Selon le Code civil du Québec, vous devez déclarer à votre assureur toutes les circonstances qui entourent l’incident: la cause, la nature, l’emplacement du bien, les dommages, les droits des tiers et les assurances concurrentes. 

Enfin, vous pourrez entamer les travaux de réparation uniquement après le passage de l’expert en sinistre. Si vous vous trouvez dans une situation d’urgence et que vous devez procéder à des travaux de réparation ou de nettoyage avant la visite de l’expert, essayez de laisser des traces du sinistre. Vous pouvez même prendre des photos et des vidéos que vous utiliserez comme preuve. 

Comme vous pouvez le constater, le rôle et la responsabilité de chacun sont clairement définis. Il est tout simplement possible de ne pas s’en rappeler lorsqu’on se trouve au cœur de l’action. C’est la raison pour laquelle il est important de toujours garder son sang-froid. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.