Publicité

26 novembre 2021 - 11:00

Vulgarisation politique et historique

Génération OUI : un balado par des jeunes et pour les jeunes

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Génération OUI produit, réalise et publie des balados de vulgarisation politique et historique depuis maintenant plus de six mois.

Marc-Antoine Lemay, Charlotte Tremblay et Pierre-Olivier Lessard travaillent conjointement sur ce projet de balado qui vise à informer les jeunes et les moins jeunes sur les grands moments de l’histoire du Québec et sur l’actualité nationale et internationale.

Marc-Antoine (originaire de Shawinigan), Charlotte (originaire de Gatineau) et Pierre-Olivier (originaire de Shawinigan) se sont réunis pour expliquer et vulgariser les grands moments de notre histoire ainsi que l’actualité politique Ils souhaitent ainsi encourager les jeunes à s'intéresser à la politique et à l'histoire.

Misant sur la fierté des Québécoises et des Québécois, les trois jeunes animateurs souhaitent que les personnes qui les écoutent réalisent le plein potentiel du Québec. Ces derniers croient qu’il est essentiel de s’intéresser à l’histoire du Québec ainsi qu’à la politique puisqu’il en va de l’avenir des jeunes générations.

Génération OUI vise à sensibiliser les jeunes sur leur avenir politique, environnemental, économique, social et culturel.

« L’indépendance du Québec, c’est d’abord et avant tout une question de fierté. Le Québec et le Canada sont deux nations distinctes. Nous gagnerions véritablement à prendre notre avenir en main pour prendre toutes les décisions qui ont des impacts sur nos vies. Il est inconcevable qu’on laisse des décisions importantes sur notre avenir se décider à Ottawa. L’indépendance du Québec permettrait d’exister pleinement dans le monde », déclare Marc-Antoine Lemay.

Rappelons que les épisodes de Génération OUI sont disponibles sur YouTube et Spotify. Il est notamment possible d’écouter les épisodes de Génération OUI en cliquant ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.