Publicité

24 mai 2020 - 12:00

Au 4140, boulevard des Forges

La Boutique Mère Hélène ouvre ses portes demain à Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

Dès ce lundi 25 mai, les familles trifluviennes disposeront d’une nouvelle adresse shopping, avec l’ouverture d’une boutique Mère Hélène au 4140, boulevard des Forges.

Référence dans le domaine de la maternité, Mère Hélène permet de se procurer des couches lavables, des vêtements évolutifs, des gammes de soins spécialisées, des jeux éducatifs et des trouvailles visant à simplifier le quotidien des jeunes familles.

« Continuer, malgré tout »
 
Bien que la pandémie ait entraîné son lot de remises en question en ce qui a trait à l’ouverture de cette nouvelle boutique, les copropriétaires ont décidé d’aller de l’avant : « Il faut continuer d’avancer et apprendre à fonctionner dans ce nouveau contexte de distanciation sociale, qui teintera l’ensemble des activités commerciales pour les mois à venir, souligne la copropriétaire de la bannière Estelle Morin. Notre mission première, chez Mère Hélène, est de guider et de conseiller les jeunes familles et nous souhaitons continuer à leur offrir notre soutien, tout particulièrement en cette période de confinement, alors que de nombreux parents vivent de l’inquiétude, de l’anxiété et se retrouvent dans des conditions d’isolement sans précédent », ajoute l’entrepreneure yamachichoise.
 
Fondée en 1983, la bannière québécoise regroupe aujourd’hui cinq adresses ainsi qu’une boutique en ligne. Mère Hélène favorise les marques locales et écoresponsables. L’entreprise doit notamment son succès au bouche à oreille, alimenté par une communauté fidèle de mamans. En plus d’une sélection de plus de 6 000 produits, Mère Hélène propose les produits de marque maison MH Collections, qui sont tous conçus au Québec, à même les ateliers de la bannière.
 
Boutique virtuelle : www.merehelene.com
Facebook :@merehelene
Instagram : @boutiquemerehelene

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.