Publicité
21 février 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:04

99 places à quai

Marina de Grand-Mère: un restaurateur gèrera la concession alimentaire

Par Salle des nouvelles

Avec le début de l’exploitation de la Marina de Grand-Mère et l’ouverture du parc riverain dans les prochains mois, la Ville de Shawinigan passe maintenant à une autre étape: confier l’administration et la gestion d’une concession alimentaire à un tiers.
 
« Nous cherchons un entrepreneur en restauration qui est prêt à offrir un concept distinct pour le site de la marina, indique Luc Arvisais, directeur du Service de développement économique à la Ville. Nous souhaitons que ce lieu en soit un de choix, autant pour les plaisanciers et les touristes que pour les citoyens. Les entrepreneurs intéressés à relever ce défi profiteront d’installations neuves. »
 
Le futur restaurateur opérera son commerce dans la capitainerie d’une marina offrant 99 places à quai. Il s’agit d’un endroit particulier sis dans le quartier historique des Anglais, bordé par la rivière Saint-Maurice et voisin de la Maison de la culture Francis-Brisson. Un parc riverain, avec promenade et piste cyclable, complète l’aménagement de ce site qui se veut un lieu de rassemblement et de détente unique.
 
Toutes les personnes intéressées à produire une offre de proposition doit le faire au plus tard le 25 mars, 16 h. Le contact à joindre est Gabriel Beaudry-Soucy : [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.