Publicité
17 juin 2019 - 15:21

Il s’agit d’une participation record pour l’activité, qui en était à sa 4e édition

La grande journée des petits entrepreneurs : participation record au rassemblement de Shawinigan

Par Salle des nouvelles

Le samedi 15 juin, La grande journée des petits entrepreneurs se déroulait à la grandeur du Québec. À Shawinigan, l’événement a connu un succès sans précédent.

En effet, le rassemblement, organisé par la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan, a attiré 33 petites entreprises, totalisant une soixantaine de petits entrepreneurs. Il s’agit d’une participation record pour l’activité, qui en était à sa 4e édition.

Initialement prévu au parc Saint-Maurice, le rassemblement a été déplacé au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins en raison des conditions météorologiques. Malgré ce changement de lieu, le public s’est déplacé en grand nombre afin de rencontrer les jeunes et se procurer les différents produits offerts. L’achalandage fut tel que plusieurs petits entrepreneurs ont d’ailleurs écoulé l’ensemble de leur inventaire.

La présentation du rassemblement de Shawinigan de La grande journée des petits entrepreneurs a été rendue possible grâce à l’implication de nombreux partenaires réunis au sein de la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan, soit le Carrefour Jeunesse-emploi de Shawinigan, la SADC Centre-de-la-Mauricie, le Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, la Ville de Shawinigan, ainsi que l’entreprise Rum&Code.

Différents prix ont été offerts aux participants, gracieuseté des organisations suivantes : Culture Shawinigan, Cité de l’Énergie, Ville de Shawinigan, Rum&Code, Dans la tête et Parcs Canada.

La Communauté entrepreneuriale de Shawinigan a confirmé le retour du rassemblement en 2020.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.