Publicité

22 octobre 2020 - 09:39 | Mis à jour : 09:47

Réception des amateurs de pickeball

Shawinigan: une nouvelle vocation pour le centre Émile-Bédard

Par Salle des nouvelles

La Ville de Shawinigan annonce que l’aréna Émile-Bédard aura une nouvelle vocation. La fin de son utilisation pour les sports de glace permettra de recevoir les amateurs de pickleball sur une base annuelle au centre Émile-Bédard.
 
« L’explosion des coûts de rénovation nous a obligés à revoir nos plans pour cet équipement sportif. Mais nous sommes très heureux d’annoncer que les sportifs pourront continuer à s’y donner rendez-vous pour pratiquer le pickleball », lance le maire Michel Angers.
 
« C’est très important pour moi de continuer à offrir des activités de loisirs de qualité aux citoyens de la ville et de mon district. L’arrivée des amateurs de pickleball au centre Émile-Bédard constitue une excellente nouvelle. Et je suis fier d’y avoir contribué », ajoute le conseiller du district des Boisés, Martin Asselin.
 
Un groupe de passionnés, rassemblé sous l’appellation de « Pickleball Shawinergie », a été contacté afin de connaître leur intérêt pour animer le centre Émile-Bédard.
 
Devant leur enthousiasme face à un tel projet, ils sont actuellement accompagnés par le Service loisirs, culture et vie communautaire afin qu’ils constituent un organisme sans but lucratif qui verra à la gestion des activités à cet endroit.
 
« Nous souhaitons exprimer notre satisfaction devant la diligence dont les élus et le personnel de la ville ont fait preuve dans le dossier du pickleball. Nous sommes d’avis que Shawinigan fera l’envie de plusieurs villes au Québec », soutient Pierre Barbeau, porte-parole de Pickleball Shawinergie.
 
« Nous sommes conscients qu’un grand défi nous attend pour actualiser le tout selon les règles de l’art et à cet effet, nous croyons fermement que seul, on va plus vite, mais ensemble, on va beaucoup plus loin. C’est précisément ce que nous ferons afin d’assurer la vitalité du pickleball à Shawinigan. »
 
 
Deux nouveaux équipements de loisir 
 
Le conseil municipal a décidé d’accompagner la nouvelle vocation du centre Émile-Bédard de deux autres équipements de loisir qui permettront à la population de bouger et se divertir autant l’été que l’hiver.
 
Tout d’abord, la patinoire extérieure actuelle sera remplacée par une patinoire couverte qui facilitera son entretien et qui permettra d’améliorer la qualité de la glace tout en prolongeant les jours d’utilisation pendant l’hiver.
 
Cette surface couverte pourra également être utilisée pendant les quatre saisons pour différentes activités de sport et de loisir. De plus, on va procéder à l’installation d’une aire de jeux d’eau afin d’offrir une oasis de fraîcheur dans ce secteur de la ville.
 
« Ces projets répondent à un besoin exprimé par les familles de mon district. Il faut être en mesure d’offrir des équipements de qualité qui vont permettre à nos jeunes de bouger », conclut le conseiller Martin Asselin.
 
 
Projets « COVID » du PTI 2021
 
La patinoire couverte et l’aire de jeux d’eau font partie d’une enveloppe spéciale du Programme triennal d’immobilisation qui sera adopté pour l’année 2021.
 
Ces projets « COVID » du PTI 2021 ont été identifiés parce qu’ils proviennent de projets qui n’ont pas été réalisés en 2020 en raison de la COVID, soit à cause de la hausse des coûts de réalisation ou en raison des nombreux délais reliés au ralentissement des activités.
 
Outre les deux équipements de loisirs dans le secteur Saint-Georges, on retrouve également dans ces projets COVID PTI 2021 ceux de la piste multifonctionnelle Chahoon – Biermans et du chalet de service du parc du Beau-Rivage. L’enveloppe qui sera réservée à ces projets d’investissement sera de 2,2 millions $.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.