Publicité
30 octobre 2019 - 12:00

William Samson, 9 ans, et Jacob Beaudry, 7 ans , mènent la relève des Élans !

Par Salle des nouvelles

La première compétition du niveau régional (Mauricie/Bois-Franc/Estrie) de patin de vitesse courte piste se tenait au Centre Sportif Alphonse Desjardins de Trois-Rivières récemment. Quatorze patineurs du club Les Élans de Trois-Rivières participaient à cette première journée de compétition regroupant près de 70  patineurs et patineuses des clubs de St-Tite, Drummondville, Victoriaville, St-Hyacinthe, Sherbrooke et Farnham.

William Samson, 9 ans, du groupe 1 et Jacob Beaudry, 7 ans, du groupe 3, ont mené de bout en bout la délégation des Élans avec une médaille d’or chacun dans toutes les courses de leur groupe mixte.  Cette première place des deux patineurs est des plus encourageantes pour la relève du club de Trois-Rivières.

Cinq autres patineurs de la région se sont mérités des médailles dans leur groupe respectif : l'argent pour Maya Govindan-Bernatchez,10 ans, groupe 1, et Jean-Nicolas Leclerc, 11 ans, dans le groupe 2; le bronze pour Jules Proulx, 8 ans, dans le groupe 2 et Anthony Garon (10 ans mixte) ; le fer (4e place) pour Joey Vivier, 9 ans, dans le groupe 2.

Sept autres patineuses et patineurs ont également tout donné pour cette première compétition.  Dans le groupe 1 mixte, Ariane Govindan-Bernatchez, 8 ans, s’est mérité la 7e place et William Boucher, 8 ans également, a terminé au 10e rang de ce groupe. Pour leur part, Raphael Lamontagne, 9 ans, a terminé au 5e rang du groupe 2, 9 ans mixte juste devant Zachary Leclerc au 6e rang qui terminé en beauté sa compétition avec une 1e place au 200 m. 

Christian Tremblay-Fournier pour sa part terminé au 9e rang de ce groupe, comme pour Youssef Daoud dans le groupe 2, 10 ans mixte. Quant à Maély Ayotte, 7 ans, elle a pleinement savouré cette première compétition de l’année. Leurs entraineuses Audrey Beaumier et Léa Savard se sont montrées fières des performances de leurs patineurs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.