Publicité
8 août 2019 - 11:30 | Mis à jour : 9 août 2019 - 10:59

Championnats du monde piste juniors UCI 2019, Frankfurt, Allemagne

Cyclisme : Mathias Guillemette est prêt pour ses premiers Championnats du monde

Par Salle des nouvelles

Dans quelques jours, débutera pour Mathias Guillemette sa première expérience de participation à un Championnat du monde de piste. Âgé de 17 ans, il réalise actuellement une étape importante dans son parcours d’athlète cycliste, soit d’être membre de l’équipe nationale canadienne et de représenter le Canada lors d’une compétition internationale. 

Mathias a participé à plusieurs camps d’entraînement durant les derniers mois avec l’équipe nationale et l’équipe du Québec. Afin de parfaire sa préparation, il participe actuellement au vélodrome de Milton (Ontario) à un camp préparatoire avec ses coéquipiers de l’équipe nationale junior d’endurance, cela lui permet d’approfondir ses techniques de poursuite par équipe et d’améliorer son endurance pour les épreuves de peloton. 

Organisés par l’Union cycliste internationale - UCI, les Championnats du monde piste juniors UCI 2019 se dérouleront du 14 au 18 août 2019 au vélodrome Oderlandhalle à Frankfurt (Oder) en Allemagne. 

L’événement sacrera 19 champions du monde et réunira quelque 350 athlètes âgés de 17 à 18 ans provenant de 40 pays. Ces athlètes représentent la nouvelle génération de cycliste en route vers les Jeux olympiques de 2024 à Paris. 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.