Publicité
8 mai 2019 - 14:57

Cinq trampolinistes prendront part à Élite Canada

Cinq trampolinistes nationaux, sont tout juste descendues de l’avion à Calgary afin de défendre les couleurs du club Trampoline Intercité à Élite Canada, qui aura lieu du 2 au 6 mai prochains.

Élite Canada, qui est la première des deux sélections pour accéder à l’équipe de la compétition mondiale en groupe d’âge, est aussi une des deux compétitions servant à identifier et classer les athlètes dans le système pour avoir accès au statut de l’équipe nationale et au programme d’aide aux athlètes de Sport Canada.

Malgré une blessure qui l’importune, Sara-Jade Berthiaume montera sur le trampoline en classe Senior. Elle qui a participé à la compétition mondiale en groupes d’âge au Danemark en 2015 et en Russie en 2018, tentera de se tailler une place pour la compétition mondiale de Tokyo, disputée à la fin de l’année 2019.

L’aînée du groupe sera accompagnée de la championne provinciale en titre en classe National 5, Laetiah Sauveur et des très prometteuses Gaëlle St-Pierre Lepitre, Léane Blackburn et Meggy Lebel.

St-Pierre Lepitre, la plus jeune participante de l’ensemble des athlètes de l’événement présentera une routine libre de 7,7 de coefficient de difficulté. Meggy Lebel qui occupait le top 3 aux épreuves de trampoline et double mini lors du dernier championnat provincial tentera de rencontrer les exigences pour se hisser en classe supérieure.

Ces deux dernières prendront part à leur toute première finalité nationale tout comme Léane Blackburn qui a établi son niveau de difficulté à 8,2 lors du dernier championnat provincial.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.