Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 mai 2018 - 15:07 | Mis à jour : 16:20

Course du printemps : les coureurs au rendez-vous malgré les caprices de mère nature

Quelque 430 courageux ont bravé la pluie le 29 avril dernier pour s’amuser et se dépasser lors de la 33e édition de la Course du printemps du Cégep de Trois-Rivières. Comme l’an dernier, la course offrait des parcours de 3, 5 et 10 km en plus d’un parcours de 500 mètres pour les tout-petits.

Soulignons la présence des membres de l’équipe du Grand défi Pierre Lavoie du cégep ainsi que la participation des élèves de l’école primaire Monseigneur-Prince à St-Robert inscrits à la course du 3 km; un projet de leur école afin de valoriser l'importance de faire de l'exercice au quotidien.


Voici les trois premières positions chez les hommes et les femmes pour chaque parcours :
 

3 kilomètres

1. Hugo Monnier (10:28)
2. Éric Lombardo (11:35)
3. Shawn Querry (11:36)
1. Léa Gobeil (11:37)
2. Jade Gobeil (12:53)
3. Kelly Héroux (13:52)

5 kilomètres

1. Simon Bouthillier (16:39)
2. Mathieu Raymond-Béliveau (17:20)
3. Marc-Olivier Girard (18:16)
1. Marie-Pier Harvey (21:56)
2. Audrey Lépine (22:17)
3. Anik Lupien (22:57)

10 kilomètres

1. Nicolas Berrouard (34:09)
2. Pascal Dubreuil (37:44)
3. Manuel Plamondon-Ratté (38:21)
1. Mélissa Grondines (45:59)
2. Camille St-Pierre (47:10)
3. Isabelle Langevin (47:53)

Le comité organisateur tient à remercier les nombreux bénévoles présents pour le soutien logistique et pour assurer aux coureurs un parcours sécuritaire.

Rappelons que cette activité a pour but d’amasser des fonds pour le projet d’expédition au Maroc du Club de plein air La Cordelle en mai 2018.

Tous les résultats sont disponibles en ligne sur le site Web de GTR. Vous pouvez également voir l’album photo de la course sur la page Facebook du cégep. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.