Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 avril 2018 - 09:25

La relève sportive...J'y crois!

Vingt bourses offertes par la Fondation Claude-Mongrain

Par Salle des nouvelles

Les jeunes athlètes de relève et d’espoir régional ont jusqu’au 4 mai prochain à 12h00 pour déposer leur candidature à la Fondation Claude-Mongrain, afin d’obtenir l’une des vingt (20) bourses disponibles ce printemps.

Le 15 juin 2018, au Club de golf de Ste-Flore, les dirigeants de la « Fondation » profiteront de la 25e édition du Tournoi de golf annuel pour présenter les récipiendaires, en collaboration avec FIDA, l’Omnium Gilles-Bourassa, le Groupe TVA et les restaurants NORMANDIN de Trois-Rivières.

Le président de la « Fondation », M. Louis Beaudet nous a confirmé que ce sera l’occasion pour la « Fondation » de remettre sa 433e bourse et de dépasser le cap des 200 000$ pour les bourses individuelles.

Le formulaire de présentation de candidature est disponible auprès de la plupart des responsables des clubs et organisations sportives de la région, du Centre régional d’entraînement et d’événements de la Mauricie (CREEM), de l’Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie  (URLS Mauricie) et bien sûr de la Fondation Claude-Mongrain.

La contribution de la Fondation

Depuis 1991, soit l’année de la première remise de bourses, la « Fondation » a octroyé un soutien financier dans 46 sports différents, réparti auprès de 48% de filles et 52% de garçons.

Pour plus d'informations, visitez le site Internet de la Fondation ou sa page Facebook

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.