Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 février 2018 - 09:10

Les Aigles s'entendent avec Taylor Oldham

Par Salle des nouvelles

Les Aigles de Trois-Rivières ont mis sous contrat le joueur de deuxième but Taylor Oldham (LS-4). L’Américain de 28 ans a affiché un bon rendement au cours des deux dernières années dans la Ligue Frontière avec une moyenne au bâton de 0.305, 27 doubles et 53 buts volés en 157 matchs.
 
Oldham sera à son deuxième séjour dans la Ligue Can-Am. La saison dernière, il a disputé 21 matchs en début de campagne avec les Capitales de Québec où il a déposé 19 balles en lieu sûr en 81 apparitions au bâton, dont sept claques de deux buts et une longue balle. La saison précédente, en 2016, il avait connu sa meilleure saison en carrière avec le Freedom de Florence avec une moyenne au bâton de 0.324 en 330 présences au marbre. 
 
«Taylor est un joueur polyvalent puisqu’il est capable d’évoluer à cinq positions. Il cadrera très bien au deuxième but avec notre équipe, position où il s’entrainera tout l’hiver. Il m’a confié qu’il était très excité à l’idée de venir jouer à Trois-Rivières et qu’il avait hâte de nous aider à vaincre les Capitales», explique Stanton.
 
Le jeune homme originaire d’Orlando évolue dans le baseball indépendant depuis 2012. Il montre une moyenne au bâton de 0.280 en 1 229 apparitions. Dans sa carrière, il a été nommé sur plusieurs équipes d’étoiles dans les rangs collégiaux. Il a également participé au match des étoiles de la Ligue Frontière en 2016.
 
Oldham avait été acquis le 17 novembre dernier du Freedom de Florence. Rappelons que cette transaction fut demandée par Connor Crane afin qu’il puisse poursuivre sa carrière dans la Ligue Frontière, un circuit indépendant où la moyenne d’âge est plus jeune.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.