Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 janvier 2018 - 14:10

Les Aigles ajoutent de la puissance

Par Salle des nouvelles

Pour la première fois de leur histoire, les Aigles de Trois-Rivières pourront miser sur un choix de première ronde du baseball majeur dans leur alignement. Le gérant, TJ Stanton, a convaincu le voltigeur, mais surtout frappeur de puissance, Victor Roache (LS-5) de se joindre aux Oiseaux.
 
Roache, âgé de 26 ans, a été repêché 28e au total lors de la séance de sélection de 2012 par les Brewers de Milwaukee. En carrière, il a disputé 119 matchs au niveau A, 220 dans les rangs A+ ainsi que 140 dans le AA majoritairement dans l’organisation des Brewers, sauf 35 dans le réseau des Dodgers de Los Angeles la saison dernière.  
 
« Nous sommes très choyés de mettre la main sur un ancien choix de première ronde. C’est un frappeur de puissance qui aura la chance de s’amuser sur notre petit terrain à Trois-Rivières. Il sera une pièce très importante de notre équipe la saison prochaine», explique Stanton.
 
Le jeune homme originaire du Michigan et très bon ami de Taylor Brennan a claqué 108 circuits depuis 2010. De ce nombre, 30 ont été réussis lors de la campagne 2011 avec la formation de l’Université de Georgia Southern et 22 en 2012 avec les Timber Rattlers du Wisconsin au niveau A. Il montre une moyenne de puissance en carrière 0.658 dans la NCAA et de 0.416 dans le baseball affilié. De plus, selon Baseball America, il était le frappeur le plus puissant du réseau des Brewers en 2012.
 
Rappelons qu’en vertu de la règlementation de la Ligue Can-Am, les organisations peuvent aligner un maximum de six joueurs d’expérience. En ce sens, elles peuvent embaucher quatre vétérans et deux joueurs LS-5 ou encore trois vétérans et trois joueurs LS-5. Présentement, deux casiers de joueurs d’expérience sont toujours vacants dans le vestiaire des Aigles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.