Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 novembre 2017 - 08:56

Programme d’excellence des Patriotes de l’UQTR - Volleyball

Les championnes en titre renouent avec l’action ce vendredi!

Par Salle des nouvelles

Nos championnes en titre, les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), amorceront leur saison ce soir au Centre de l’activité physique et sportive (CAPS) Léopold-Gagnon, à l’occasion du deuxième tournoi de volleyball - division 2 du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Ce rendez-vous sportif, qui débutera dès 19h00 face aux Torrents de l’Université du Québec en Outaouais, permettra aux partisans de venir découvrir ou redécouvrir la qualité du spectacle offert par cet excellent calibre de volleyball, le plus haut en Mauricie.

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’entamer la saison. Notre recrutement a permis d’ajouter beaucoup de profondeur à la formation et notre camp d’entraînement a été l’un des plus rigoureux depuis mon arrivée avec les Patriotes. Si l’intensité déployée lors des entraînements est la même lors de nos matchs, je n’ai aucun doute quant à la performance qu’on livrera! » souligne Marie-Ève Girouard, entraîneure-chef de la formation de volleyball.
 
Horaire du tournoi
•          Vendredi 10 novembre à 19h00 : UQTR vs UQO
•          Vendredi 10 novembre à 21h00 : UQAR vs ETS
•          Samedi 11 novembre à 10h30 : UQO vs ETS
•          Samedi 11 novembre à 12h30 : UQAR vs UQTR
•          Samedi 11 novembre à 14h30 : UQO vs UQAR
•          Samedi 11 novembre à 16h30 : ETS vs UQTR
 
Détails
Il est possible de se procurer un billet pour assister au tournoi, à l’entrée des gymnases, au coût de 5$ pour les adultes, 2$ pour les 15 ans et moins et gratuit pour les étudiants de l’UQTR.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.