Publicité

11 mai 2020 - 17:00

Dans le cadre du Récupéra-Don

Le Bon Citoyen reçoit 6 018$ grâce à la récolte de contenants de Maxi

Par Salle des nouvelles

Hier, la bannière Maxi a tenu le Grand Récupéra-Don, une cueillette de contenants consignés dans les stationnements d’une quarantaine de ses magasins à travers le Québec.

Faisant preuve d’une grande générosité, les consommateurs de la Mauricie ont remis la somme de 3 009 $ à l’organisme le Bon Citoyen par le biais des remboursements. Ce montant a été doublé par Maxi pour un grand total de 6 018 $.

L’initiative a permis à Maxi de remettre la somme totale de 169 576 $ à l’échelle provinciale, à des organismes communautaires partenaires en plus d’offrir aux consommateurs un espace sécuritaire pour retourner leurs contenants consignés.

Les clients qui se présentaient aux points de collecte pouvaient choisir de conserver le remboursement de la consigne, ou de l’offrir sous forme de don à l’organisme affilié à l’épicerie où ils faisaient leur dépôt. Les Québécois ont répondu à l’appel, alors que deux millions de contenants consignés ont été récupérés à travers la province.  

« C’est avec beaucoup de fierté que je constate la générosité de nos clients de la région de la Mauricie, a déclaré Maxime Trahan, directeur du magasin situé sur Jean XXIII. L’équipe du Maxi de Trois-Rivières a tout mis en œuvre pour assurer le bon déroulement du grand Récupéra-Don, et nous étions heureux de voir autant de Québécois répondre à l’appel. Grâce à eux, nous avons soulagé les foyers qui accumulaient les contenants consignés depuis près de deux mois, et nous avons soutenu un organisme de la région qui fait face à des moments particulièrement difficiles, »

 

Maxi tient à remercier les clients de la région qui ont participé en grand nombre à cette collecte, ainsi que ses équipes qui ont déployé des efforts exceptionnels assurant le succès du grand Récupéra-Don.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.