Publicité
25 novembre 2019 - 09:00

En Mauricie / Centre-du-Québec

La Grande collecte des Fêtes de Moisson a reçu 42 000 $

Par Salle des nouvelles

La Grande collecte, qui s'est tenue jusqu'à hier soir, a rassemblé en Mauricie et dans le Centre-du-Québec, 7 000 kg de denrées non périssables et 42 000 $ de dons.

Une aide à 25 500$

Jean Pellerin, président du conseil d’administration de Moisson, a souligné la générosité de la population : « Grâce à la solidarité dont la population a fait preuve, nous pourrons aider les 25 500 personnes de chez nous qui ont recours à l’aide alimentaire chaque mois, dont 8 045 enfants, à combler un besoin essentiel, se nourrir. Nous avons presque atteint l’objectif de 8 000 kg de denrées non périssables, mais nous avons dépassé l’objectif de 40 000 $. »

Pour les personnes qui n’ont pas eu l’occasion de donner, il est possible de faire un don en denrées directement chez Moisson ou de faire un don en ligne au afin de nous permettre d’aider les gens à combler un besoin essentiel, se nourrir.

Des dons permettant une distribution de 750 000 $ de nourriture

Jean Pellerin indique : « Les dons en argent recueillis lors de la collecte nous permettront de distribuer une valeur marchande de plus de 750 000 $ de nourriture. Chez Moisson, chaque 1 $ de don nous permet de distribuer une valeur marchande de 18 $ de nourriture. En effet, la nourriture distribuée provient entièrement de dons et nos frais se situent au niveau du transport, du traitement et de l’entreposage des denrées. Les dons ont un impact significatif dans notre communauté pour aider celles et ceux qui en ont besoin. »

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.