Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 avril 2018 - 09:14 | Mis à jour : 09:41

Du même coup, l’Appui Mauricie lance une nouvelle campagne sous le thème Nos ambassadeurs : mobilisés pour les proches aidants.

L’Appui Mauricie octroie un financement de 1 700 000 $ à des organismes de la région

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de son appel de projets 2018-2021, l’Appui Mauricie est fier de s’associer à 14 organismes communautaires de la région pour le développement de services aux aidants. Au total, ce sera 1 700 000$ qui seront investis. Du même coup, l’Appui Mauricie lance une nouvelle campagne de sensibilisation sous le thème Nos ambassadeurs : mobilisés pour les proches aidants qui met en vedette sept leaders de la région, issus de divers secteurs d’activité.

Appel de projets 2018-2021

L’objectif de cet appel de projets sur 3 ans était de consolider les services en place tout en laissant une place à l’innovation afin de permettre aux organismes de développer de nouveaux services visant à rejoindre des proches aidants encore non desservis par les services actuels.

En tout, ce sont 14 projets qui ont été retenus par le comité de sélection.

Durant ces 3 années, les organismes souhaitent desservir près de 7 000 proches aidants d’aînés en leur octroyant plus de 20 000 heures de services, que ce soit de l’information (42%), de la formation (11%), du soutien psychosocial (36%) ou du répit (11%).

Voici les organismes financés :

  • Association des personnes aidantes de la Vallée-de-la-Batiscan
  • Parkinson Centre-du-Québec/Mauricie
  • Association des aidants naturels du bassin de Maskinongé « mains tendres »
  • Regroupement des aidants naturels de la Mauricie
  • Centre Loisir Multi-plus
  • Centre       d’action       bénévole       de Shawinigan
  • Centre d’action bénévole de Grand- Mère
  • Maison des Familles Chemin du Roi
  • Proches aidants des Chenaux
  • Corporation de développement des arts et de la Culture de la Ville de la Tuque
  • L'Interville : Coop de solidarité en soins et services à domicile
  • Carpe Diem - Centre de ressources Alzheimer
  • Plein Air Ville-Joie
  • Le Gyroscope du bassin de Maskinongé
Nos ambassadeurs : mobilisés pour les proches aidants
 

Sept figures marquantes de la Mauricie ont accepté de prêter leur image à une campagne de sensibilisation sous le thème Nos ambassadeurs : mobilisés pour les proches aidants.

Leur défi? Rejoindre 5 proches aidants de leur entourage et leur remettre une trousse à outils incluant la toute nouvelle réédition de Prendre soin de soi… tout en prenant soin de l’autre : Guide de prévention de l’épuisement destiné aux proches aidants.

Issus de secteurs d’activités complètement différents, L’Appui Mauricie souhaitait faire rayonner, encore une fois, le rôle de proche aidant :

« En sélectionnant des gens de milieux complètement différents, on augmente les chances de rejoindre des proches aidants qui n’auraient, autrement, jamais été en contact avec les organismes de la communauté. », explique Vanessa Bouchard, agente de communication et de développement à l’Appui Mauricie.

Les sept leaders régionaux sont les suivants :

  • Martin Beaumont, président-directeur général, CIUSSS-MCQ
  • France Brisson, copropriétaire, Rôtisserie St-Hubert de Shawinigan
  • Hélène Corneau, directrice générale, Commission scolaire du Chemin-du-Roy
  • Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières
  • Patricia Hélie, journaliste, TVA Trois-Rivières
  • Paul Lavergne, président, CSN Conseil central du Cœur du Québec
  • Christian Lépine, chargé de projets, Le Prix du Gros

En plus d’avoir accepté le défi que l’Appui Mauricie leur a lancé, les ambassadeurs sont les vedettes d’une vidéo de sensibilisation expliquant la raison pour laquelle ils ont accepté de devenir les porte- paroles de la campagne.

Pour toute autre information, rendez-vous sur www.lappui.org 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.