Publicité
11 décembre 2019 - 09:00

Financer la décontamination, le réaménagement, la revalorisation ou la mise à niveau de terrains

Le gouvernement verse 10 M$ dans la valorisation de terrains de la Ville

Par Salle des nouvelles

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 10 millions de dollars à la Ville de Trois-Rivières pour la valorisation de terrains présentant un fort potentiel de développement économique. Le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, Pierre Fitzgibbon, et le député de Trois-Rivières, ministre du Travail, de l’Emploi et de la  Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, en ont fait l’annonce aujourd’hui.

L’aide financière accordée à la Ville de Trois-Rivières servira à financer des projets visant la décontamination, le réaménagement, la revalorisation ou la mise à niveau de terrains à l’intérieur d’un secteur préalablement identifié afin de favoriser les investissements et la commercialisation de produits et services.

42M$ prévus par la Ville pour cinq sites

La Ville de Trois-Rivières prévoit investir environ 42 millions de dollars dans la première phase de ce projet concernant cinq sites distincts, d’une superficie totale de 10 000 m2  : le centre-ville, son arrondissement commercial et son centre d’affaires ainsi que le Parc Micro Sciences et le port de Trois-Rivières.

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière a expliqué que l'appui du gouvernement permettra de valoriser des terrains stratégiquement situés à Trois-Rivières et présentant un grand potentiel de développement économique pour la ville. Et de préciser que le gouvernement du Québec a un objectif : renforcer la capacité d’innover en rassemblant les forces entrepreneuriales du Québec et celles de la recherche au sein de milieux de vie créatifs et de qualité pour les entreprises et les citoyens.

Un total de 320 M$ déployés au Québec pour la mise en valeur de terrains sous-exploités

Jean Boulet, député de Trois-Rivières, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie a pour sa part souligné l'appui des projets de développement économique dans l’ensemble du Québec. « La ville de Trois-Rivières possède tous les atouts pour stimuler l’innovation et créer les emplois de l’avenir. Les entreprises du secteur ciblé seront consultées et accompagnées afin de favoriser la réalisation de projets innovants et prometteurs. Je salue la grande mobilisation des intervenants socioéconomiques de Trois-Rivières et leur volonté de faire de la ville un endroit dynamique où il fait bon vivre. »

Le gouvernement du Québec prévoit consacrer 320 millions de dollars à la mise en valeur de terrains sous-exploités à travers le Québec en raison des travaux importants à réaliser. De ce montant, 100 millions de dollars sont accordés à l’est de Montréal, 50 millions à la Ville de Québec et 10 millions de dollars à chacune des villes suivantes : Gatineau, Laval, Lévis, Longueuil, Saguenay, Sherbrooke et Trois-Rivières.

Les villes choisies figurent parmi les dix plus grandes du Québec et possèdent :
o des infrastructures universitaires et des centres de recherche situés à proximité;
o des parcs technologiques ou industriels;
o des sites industriels susceptibles d’être réaffectés à des fins de développement;
o des terrains contaminés possédant un fort potentiel économique.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.