Publicité

9 octobre 2020 - 11:30

Sondage NÉOMÉDIA

Que pensez-vous des nouvelles restrictions dans les écoles secondaires en zone rouge?

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Hier sont entré en vigueur les nouvelles mesures sanitaires annoncées par le gouvernement du Québec, pour tous les étudiants de niveau secondaire se trouvant dans les zones d’alerte maximale, le palier rouge. 

D'un commun accord avec les autorités de santé publique, le gouvernement a annoncé une série de mesures visant à protéger la santé des jeunes, mais également celle des membres du personnel.

Parmi ces nouvelles règles, soulignons: 

  • le port du masque obligatoire pour tous, en tout temps, à l’intérieur, comme à l’extérieur;
  • l’école en présentiel, un jour sur deux pour les élèves de 4e et 5e secondaire;
  • Suspension des activités parascolaires, interscolaires et des sorties;
  • augmentation de la surveillance policière près des écoles;
  • dans le transport scolaire, limite d'un élève par banc, dans la mesure du possible, avec des places assignées;
  • augmentation des mesures de protection et de distanciation dans les salles du personnel;
  • organisation des services de garde scolaire dans le respect du groupe-classe stable ou en sous-groupe avec une distanciation physique de deux mètres ou une séparation à l'aide de barrières physiques;
  • prise du repas du midi préférablement dans les classes ou dans la cafétéria, en groupe-classe stable avec une distanciation physique de deux mètres entre les groupes, ou encore en salle de classe avec le groupe-classe stable;
  • augmentation de la désinfection avec ajout de conciergerie.

Que pensez-vous des nouvelles restrictions dans les écoles secondaires en zone rouge?  Répondez à notre sondage en cliquant ici.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.