Publicité

13 mai 2021 - 16:00

Engagement envers les familles

Municipalité amie des enfants : Bécancour s’engage officiellement

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

En cette Semaine québécoise des familles, la Ville de Bécancour s’engage officiellement dans la démarche Municipalité amie des enfants en signant la Charte officielle du même nom.

Rappelons que le 20 novembre dernier, à l’occasion de la Journée nationale de l’enfant, la Ville de Bécancour a reçu la reconnaissance Municipalité amie des enfants accordée par Espace Muni pour souligner son engagement envers les familles, saluer ses projets inspirants adressés à cette clientèle et pour ses engagements à poursuivre ses actions dédiées à la famille.

Seulement trois autres municipalités au Québec ont reçu cette distinction, soit Drummondville, Saint-Charles-sur-Richelieu et Saint-Augustin-de-Woburn.

En plus des nombreuses actions familiales réalisées par la Ville et ses partenaires, voici quelques nouveautés ayant fait leur apparition au cours des derniers mois :

- Remise d’un livre à chaque enfant de Bécancour fréquentant un Centre de la petite enfance (CPE) ou un service de garde sur le territoire;

- Programmation familiale Place aux Fêtes;

- Nouvelle programmation pour la famille dans le cadre de la relâche scolaire;

- Arbre de vie, pour souligner les naissances bécancouroises;

- Activités spéciales de Pâques;

- Accès privilégié aux bains libres familiaux;

- Programmation spéciale de la bibliothèque;

- Patin libre à l’aréna;

- Prêt de raquettes;

- Concours Bonhomme, tu perds la boule !

- Adoption de la charte municipale de protection de l’enfant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.