Publicité

19 avril 2020 - 06:00

Accompagnement des jeunes à distance

Les Maisons des jeunes locales mettent les bouchées doubles en temps de confinement

Par Salle des nouvelles

À travers le Québec, les initiatives des maisons des jeunes (MDJ) ont été lancées et continuent d’émerger de toutes parts de la province pour réinventer leurs services et activités à distance de façon originale, créative et accrocheuse.

Dès le début de la pandémie, les MDJ ont fermé leurs portes aux ados pour éviter la propagation du virus. Mais elles ont tout de suite compris qu’elles avaient un rôle essentiel à jouer pour accompagner les jeunes à travers cette période difficile.

Des MDJ virtuelles

Privées temporairement de leurs lieux de rencontre, les maisons des jeunes de Trois-Rivières, membres du Regroupement des Maisons des Jeunes du Québec (RMJQ), se sont très vite mobilisées pour maintenir les liens avec les adolescents qui les fréquentent habituellement.

Les maisons des jeunes de Trois-Rivières (Alternative Jeunesse, Action Jeunesse, Le Chakado, L’Escale-Jeunesse La Piaule, Le Transit) ont elles aussi su faire preuve d’une grande ingéniosité pour repenser leurs activités dans le cadre du confinement. Elles ont poursuivi la réalisation de leurs missions en mettant en place, par exemple, des MDJ virtuelles via les réseaux sociaux car le projet maison des jeunes n'est pas qu'un lieu physique. Créer un milieu de vie, c'est la création de relations, de liens significatifs, c'est animer, intervenir, accompagner les ados dans leur quotidien.

Plusieurs initiatives variées ont émergé comme des soirées de clavardage, de l’animation virtuelle, des capsules de prévention et de sensibilisation, des activités de santé et de bien-être, etc. Les animateurs et intervenants répondent  aux besoins exprimés par les adolescents afin de les divertir, les informer, les sensibiliser et les accompagner durant cette période de distanciation sociale.

Ces initiatives ont également permis de créer à Trois-Rivières le #ensemblememedeloin qui rayonne maintenant dans l’ensemble de la province et qui permet aux jeunes de maintenir leurs liens significatifs malgré cette période plus difficile pour tous. 

Prévention et lien social

Afin de les informer au mieux et de les encourager à respecter les consignes d'isolement, les MDJ partagent aux ados des outils de vulgarisation, répondent à leurs questions ou organisent des groupes de discussions. Mais les activités de prévention ne se limitent pas à la COVID-19 : en effet, les ados continuent d’être confronté·es à de nombreux enjeux comme l’anxiété, la pression sociale, la cyberintimidation ou encore la consommation.

Il est par ailleurs primordial que les mesures de distanciation sociale ne riment pas avec isolement social pour les jeunes, d’autant plus que le confinement peut faire ressortir des conflits. Le volet social des activités proposées en ligne par les MDJ est de fait très important pour les aider à garder le moral.

Pour en savoir plus, la population peut se renseigner auprès des organismes suivants:

• Action Jeunesse de Trois-Rivières – Facebook : Maison des jeunes Action Jeunesse
• Alternative Jeunesse de Trois-Rivières – Facebook : Alternative Jeunesse
• Escale-Jeunesse La Piaule de Trois-Rivières – Facebook : Escale Piaule
• Le Chakado de Trois-Rivières – Facebook : Anim Chakado
• Le Transit de Trois-Rivières – Facebook : Mdj Le Transit

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.