Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 juin 2018 - 14:09 | Mis à jour : 14:26

Projet pilote du CQSEPE visant le rehaussement des pratiques éducatives

Le Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE) est très fier d'annoncer le lancement d'un projet pilote triennal qui permettra le rehaussement des pratiques éducatives du personnel éducateur, des responsables d'un service de garde en milieu familial (RSG) et des services professionnels dédiés aux enfants ayant des besoins particuliers et fréquentant une installation (CPE) ou un milieu familial reconnu (BC-RSG).

 

Le déploiement de ce projet pilote, sur le territoire de la MRC de Portneuf ainsi que sur celui de la Ville de Trois-Rivières, est rendu possible grâce à la participation financière du ministère de la Famille.
 

« Le CQSEPE est extrêmement fier d'être le meneur de ce projet pilote de grande envergure qui proposera des formations et des outils qui permettront l'appropriation de meilleures pratiques pour des interventions pédagogiques toujours plus cohérentes et efficaces auprès des enfants présentant des défis langagiers et comportementaux », affirme madame Francine Lessard, directrice générale du Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE).
 

Des acteurs locaux, des cliniciens et des experts du secteur public et du secteur privé seront mis à contribution pour la réalisation de ce projet pilote. En terminant, il est à noter que ce dernier s'inscrit dans l'Objectif 1 de la Stratégie 0-8 ans.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.