Publicité

8 avril 2021 - 14:00

Un individu a été arrêté et deux autres interpellés

100 000 cigarettes de contrebande saisies par la police de Trois-Rivières

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La police de Trois-Rivières a effectué mardi une arrestation et deux interpellations lors de deux interventions distinctes pour le trafic de tabac de contrebande ainsi qu’à la saisie de 100 000 cigarettes.

Tout d’abord, suite à des informations reçues à l’effet qu’un individu de 66 ans effectuait la vente de tabac de contrebande, une enquête fut entreprise afin de constater les activités illégales.

Ainsi, mardi midi, les enquêteurs ont aperçu le véhicule du suspect qui était de retour à son domicile du secteur de Pointe-du-Lac. Celui-ci fut interpellé alors qu’il était en compagnie d’un individu de 61 ans.

Ceux-ci s’apprêtaient à transférer deux caisses de tabac dans une voiture. Les deux individus furent interceptés et les enquêteurs ont procédé à la saisie de 4 caisses qui contenaient 40 000 cigarettes de contrebande.

Les deux hommes furent libérés et devront se présenter au tribunal à une date ultérieure afin de faire face à des accusations de trafic de tabac de contrebande.

Cannabis illicite

En fin de journée, suite à une enquête amorcée en décembre dernier, les enquêteurs ont procédé à l’arrestation d’un individu de 55 ans qui s’adonnait également à la vente de tabac de contrebande et de cannabis illicite.

Ainsi, mardi une perquisition s’est déroulée au domicile du suspect, sur la rue Ste-Marguerite. Lors de celle-ci, les enquêteurs ont saisi 6 caisses contenant 60 000 cigarettes de contrebande, 68 grammes de cannabis et une somme de 1260 $ en devise canadienne.

Un véhicule fut également saisi à titre de bien infractionnel.

Le suspect fut libéré par promesse de comparaître et devra lui aussi se présenter au tribunal à une date ultérieure afin de faire face à des accusations de trafic de tabac de contrebande et trafic de cannabis illicite.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.