Publicité

15 mars 2021 - 10:00 | Mis à jour : 16:03

Dans la grande majorité des dossiers, les portières étaient déverrouillées, facilitant le travail des voleurs

2 arrestations pour une série de vols dans les véhicules à Trois-Rivières

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les enquêteurs de la police de Trois-Rivières ont récemment procédé à l’arrestation de deux suspects pour des vols commis à l’intérieur des véhicules.

Depuis l’automne dernier, les policiers ont reçu plusieurs plaintes de vols dans les véhicules, où des objets électroniques et divers items étaient souvent laissés à la vue. Dans la grande majorité des dossiers, les portières des véhicules étaient déverrouillées, facilitant grandement le travail des voleurs.

Le 10 mars en soirée, les enquêteurs ont procédé à l’arrestation d’un suspect alors qu’il sondait les portières d’un véhicule.

Munis d’un mandat de perquisition, ils ont fouillé son logement et ont retrouvé plusieurs objets rapportés volés, d’une valeur de plus de 2000,00$.

L’arrestation de Hendji Massenat, un homme de 45 ans, a permis de résoudre une quinzaine de dossiers similaires. Celui-ci a comparu et fut libéré avec des conditions.

Un deuxième suspect a aussi arrêté et rencontré par les enquêteurs, toujours en lien avec des vols dans les véhicules. Celui-ci, un homme de 29 ans fut libéré avec une promesse de comparaître.

La Direction de la police de Trois-Rivières profite de l’occasion pour rappeler aux propriétaires de véhicules de toujours verrouiller toutes les portières de véhicules et de ne pas laisser d’objets de valeur à la vue des malfaiteurs. Étant donné qu’il s’agit fréquemment d’un crime d’opportunité, ces deux consignes de préventions peuvent à elles seules, décourager les criminels.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.