Publicité

21 septembre 2020 - 09:46

Voies fait avec lésions, séquestration et menaces de mort

À Trois-Rivières, deux hommes arrêtés pour violence conjugale

Par Salle des nouvelles

Les patrouilleurs de la Direction de la police de Trois-Rivières sont  intervenus dans deux résidences, rues Hart et Saint-François Xavier hier après-midi, afin de procéder à l’arrestation de deux suspects de violence conjugale.

Dimanche matin, un appel a dirigé les policiers dans un appartement du secteur Trois-Rivières Ouest. Sur place, ils ont rencontré une dame de 34 ans, blessée suite à une violence conjugale survenue dans la nuit de samedi à dimanche. La jeune femme a été conduite à l’hôpital afin de faire vérifier son état de santé.

Voies fait avec lésions, séquestration et menaces de mort

Bien que ses blessures soient sérieuses, on ne craint pas pour sa vie. Par la suite, les policiers se sont dirigés dans un appartement de la rue Hart, secteur centre-ville, où les événements se seraient déroulés, afin de procéder à l’arrestation d’un suspect. Ayant des motifs de croire que celui-ci pouvait être en possession d’une arme à feu, les policiers ont érigé un périmètre de sécurité et pris contact avec le suspect. Celui-ci s’est rendu pacifiquement et les policiers ont procédé à son arrestation en début d'après-midi.

Quelques instants plus tard, policiers ont tenu une même opération à proximité d’une résidence de la rue Saint-François Xavier, pour procéder à l’arrestation d’un deuxième suspect dans ce dossier.

Celui-ci s’est rendu sans résistance et les policiers ont procédé à son arrestation vers 14h25. Les deux suspects, âgés de 41 et 50 ans, ont été conduits au quartier général afin d’être rencontrés par les enquêteurs. Les deux hommes devraient comparaître ce lundi sous des accusations de voies fait avec lésions, séquestration et menaces de mort.

Pour rappel, toute personne voulant partager des renseignements, de façon confidentielle, peut le faire par le programme "Halte au crime", en communiquant au numéro 819-691-2929 touche #7, ou directement sur le site internet du programme à l’adresse halteaucrime.v3r.net.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.