Publicité

11 septembre 2020 - 06:00

Vols de moins de 5 000 $

La police de Trois-Rivières a arrêté un suspect de vols dans les véhicules

Par Salle des nouvelles

Les enquêteurs de la Direction de la police de Trois-Rivières, assistés de leurs collègues patrouilleurs, ont procédé à l’arrestation d’un suspect de vols dans les véhicules.

Mercredi 9 septembre en fin d’après-midi, suite à une opération de surveillance, les policiers ont procédé à l’arrestation d’un individu de 21 ans, suspecté d’être l’auteur de plusieurs vols dans les véhicules ainsi que de fraudes à l’aide de cartes bancaires, volées lors de ces délits.

Celui-ci avait d’ailleurs des causes pendantes dans des dossiers similaires datant de décembre 2019. Son modus operandi consistait à sonder les portières des véhicules et s’emparer d’objets retrouvés à l’intérieur, lorsque celles-ci étaient déverrouillées. Le suspect fut appréhendé par les patrouilleurs alors qu’il se trouvait dans son véhicule, sur le boulevard du St-Maurice.

Vols de moins de 5 000 $

Celui-ci fut conduit au Quartier général où il fut rencontré par les enquêteurs. La fouille de son véhicule aura permis de saisir quelques cartes de crédit prépayées ainsi que de menus objets.

Le prévenu a comparu sous des accusations de vols de moins de 5000 $, vol qualifié sur personne et conduite dangereuse, ainsi que sur des accusations concernant les délits antérieurs suivants; méfait et vols de moins de 5000 $ ainsi que l’utilisation frauduleuse d’une carte bancaire. Il fut libéré par promesse de comparaître assortie de conditions.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.