Publicité

16 juin 2020 - 16:18

La route 349 est toujours fermée dans les deux sens à la hauteur de la rivière Chacoura

Collision à St-Léon-le-Grand : le conducteur de la moto est décédé

Par Salle des nouvelles

Ce matin, une collision est survenue entre une motocyclette et un autobus scolaire (sans élève) sur la route 349 à l’intersection de la rue de la Fabrique à St-Léon-le-Grand. La moto circulait sur la route 349 en direction sud. La victime est le conducteur de la moto, un homme de 59 ans de Ste-Angèle-de-Prémont.

Elle est entrée en collision avec le côté passager avant de l’autobus scolaire au moment où celle-ci traversait la route 349 de façon perpendiculaire, en partance de la rue de la Fabrique, vers l’ouest.

Le conducteur de la moto a été blessé gravement et son décès a été constaté au centre hospitalier. Le conducteur de l’autobus a subi un choc nerveux et a aussi été conduit au centre hospitalier.

La route 349 est encore fermée à la circulation dans les deux sens, à la hauteur de la rivière Chacoura, mais devrait rouvrir prochainement. Des reconstitutionnistes de la SQ se sont rendus sur place. L’enquête se poursuit, mais la conduite avec capacité affaiblie et la vitesse ne sont pas en cause.

Les principales causes des collisions causant des dommages corporels et impliquant une moto sont la vitesse; l’inattention ou la distraction (de la part des automobilistes et des motocyclistes); l’omission de céder le passage ou une erreur de perception et un manque de visibilité.

Une campagne de sensibilisation routière a été lancée aujourd’hui par la SAAQ pour rappeler les comportements à adopter.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.