Publicité
10 avril 2019 - 12:59 | Mis à jour : 13:15

Le service de police de Trois-Rivières

Vol à l’étalage au Costco de Trois-Rivières

Les patrouilleurs de la Direction de la police de Trois-Rivières ont procédé mardi en fin de journée, à une arrestation suite à un vol à l’étalage au Costco.

Vers 17 h 00 hier, les policiers ont été dirigés au commerce Costco du boulevard des Récollets, suite à un appel mentionnant que trois suspects avaient tenté de voler de la marchandise. Arrivés sur les lieux, ceux-ci avaient pris la fuite. Des témoins de la scène ont transmis des informations qui ont permis aux policiers de localiser et procéder à l’arrestation d’une suspecte, qui se trouvait dans le stationnement du centre commercial de Trois-Rivières Ouest.

Deux autres suspects qui se trouvaient sur place au moment du vol, n’avaient pas été localisés en fin de soirée. Concernant la marchandise convoitée par ceux-ci, il s’agit de pièces de viande ainsi que du matériel électronique.

La suspecte, une femme de 31 ans, comparaîtra aujourd’hui, au Palais de justice, sous des accusations de vol à l’étalage et supposition de personne dans le présent dossier. D’autres accusations de même nature sont également portées pour un vol au commerce IGA Paquette du boulevard des Forges.

La Direction de la police de Trois-Rivières rappelle que toute personne voulant partager des renseignements, de façon confidentielle, peut le faire par le programme HALTE AU CRIME, en communiquant au numéro 819-691-2929 touche #7, ou directement sur le site internet du programme à l’adresse halteaucrime.v3r.net.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.