Publicité
13 décembre 2018 - 13:58 | Mis à jour : 14:04

Police de Trois-Rivières: à la recherche de témoins ou de victimes

Par Salle des nouvelles

Les enquêteurs de la Direction de la police de Trois-Rivières sont à la recherche de témoins ou de victimes potentielles, en lien avec l’arrestation de Frank Cranton. L’individu a été arrêté le 5 décembre dernier à la suite d’une tentative de vol dans un commerce de grande surface.

Le « modus operandi » utilisé par le suspect consistait à voler de la marchandise à l’intérieur d’un commerce de grande surface et à se présenter immédiatement au comptoir de retour pour obtenir le remboursement de l’article. Afin d’accélérer la démarche, étant donné qu’il n’était pas en possession de la facture, il mentionnait avoir eu l’autorisation rapidement du directeur du commerce, dont il connaissait le nom, prétextant devoir partir pour l’Europe le lendemain. Les événements avaient lieu en soirée au moment où les directeurs étaient absents.

Le suspect qui proviendrait de la région de Montréal aurait eu recours à ce subterfuge à maintes reprises, en utilisant plusieurs identités différentes. Frank Cranton, un anglophone âgé de 49 ans, mesure 1,81 m et pèse environ 80 kg.

Toute personne détenant de l’information en lien avec le suspect est invitée à communiquer avec la sergente-détective Nathalie Perron au numéro de téléphone 819 370-6700, poste 3257.

La Direction de la police de Trois-Rivières rappelle que toute personne voulant partager des renseignements de façon confidentielle, peut le faire par le programme HALTE AU CRIME en communiquant au numéro 819-691-2929 et en appuyant sur le 7, ou directement sur le site internet du programme à l’adresse halteaucrime.v3r.net.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.